Hyper U en ligne de mire

Publié le : 26/12/2017 

Monsieur A. achète un téléviseur Thomson valant 779 € à l’Hyper U de Vierzon. Quel­ques semaines après, l’appareil tombe en panne. Le service après-vente (SAV) du magasin refuse de le prendre en charge. Il conseille au client de contacter un SAV sous-traitant. Monsieur A. insiste. L’enseigne finit par accepter de reprendre le téléviseur, sans annoncer une date de réparation, et lui propose le prêt d’un appareil moyennant caution. Le client s’y oppose, et attend. Un mois plus tard, il sollicite l’UFC-Que Choisir du Cher, qui téléphone à l’Hyper U, lui rappelant ses responsabilités au titre de la garantie de conformité. L’association locale prépare aussi un courrier recommandé que le consommateur envoie au magasin. À la suite de ces actions, il est remboursé.