Il n’y avait pas photo !

Publié le : 28/09/2015 

Une habitante de la Haute-Vienne réserve un séjour de 7 nuits dans un hôtel sur l’île d’Oléron après avoir vérifié sur Internet la description et le confort de l’établissement. Une fois sur place, on lui propose une chambre dans une annexe de l’hôtel car celui-ci est complet. Sauf que la chambre ne correspond pas aux descriptifs vus sur Internet : moquette sale, traces d’humidité sur les murs, fils électriques apparents, matelas inconfortable, rideau de douche sale, porte-serviettes rouillé... Impossible de changer et les hôtels à proximité sont pleins. Elle conserve la chambre, mais après 5 nuits, elle décide de partir plus tôt que prévu. L’hôtelier lui demande de régler la totalité du séjour réservé. Elle paye non sans avoir pris la précaution de photographier la chambre. De retour à son domicile, elle fait part de sa déconvenue à l’UFC-Que Choisir de Haute-Vienne. Au vu des photos, l’association locale intervient auprès de l’hôtelier, lequel accepte de rembourser les deux nuits non utilisées et une réduction du prix pour le reste du séjour.