Le bateau prenait l’eau

Publié le : 22/02/2016 

Offerte en cadeau, la « nuit insolite » sur un bateau ne se déroule pas comme prévu et se faire rembourser tourne au cauchemar.

 

Un habitant du Cher reçoit en cadeau un coffret Wonderbox pour « une nuit insolite » sur un bateau. Il réserve à La Rochelle auprès du prestataire, Wiboat, verse une caution de 200 € et accepte de régler 69 € de supplément pour être surclassé. Le jour dit, il pleut à verse, le bateau prend l’eau par les hublots et la literie est mouillée. C’est pire sur le 2nd bateau proposé. Le particulier doit dormir à l’hôtel. De retour chez lui, il demande le remboursement de ses frais. Wiboat ne répond pas et Wonderbox limite son indemnisation sous forme d’avoir à la valeur du coffret (69,90 €). Pas d’accord, le client saisit l’UFC-Que Choisir du Cher, qui contacte Wiboat sans plus de succès. Wonderbox indique que la faute incombe à un tiers dont elle n’est pas responsable, mais propose cette fois un coffret d’une valeur de 149 €. Le client refuse, et, sur les conseils de l’UFC-Que Choisir du Cher, soumet le litige au juge de proximité : selon l’article L. 211-16 du code du tourisme, le vendeur (y compris de coffrets cadeaux) est responsable de plein droit à l’égard de l’acheteur de la bonne exécution résultant de son contrat. Avant la date d’audience, Wonderbox a proposé au particulier une indemnisation totale de 478,09 € (338,90 € engagés par le client, plus ses frais de voyage et dépenses en courriers recommandés).