Investissement immobilier locatif

L'UFC-Que Choisir saisit la justice de pratiques commerciales abusives et appelle les consommateurs à la vigilance

Publié le : 03/06/2009 

Depuis 1984, les pouvoirs publics ont encouragé l'investissement locatif par les particuliers au moyen de déductions fiscales accordées en contrepartie de l'engagement de louer les biens acquis pour une durée minimale.

Le système a été perverti au fur et à mesure des années par certains promoteurs qui ont construit à tort et à travers, dans des zones géographiques où les appartements ne pourraient trouver de locataires en raison d'une offre surabondante (Agen, Alès, Montauban, Tarbes). Des promoteurs ont abusé de milliers de particuliers par des pratiques commerciales tendancieuses, en les incitant à acquérir des logements, alors même que le bénéfice escompté de l'opération était des plus improbables.

L'UFC-Que Choisir a ainsi reçu de nombreuses plaintes de consommateurs victimes d'abus de la part de promoteurs lors de la commercialisation de certains programmes immobiliers relevant des dispositifs de défiscalisation Robien ou Demessine.

Les témoignages recueillis montrent que l'argumentaire fourni à ses commerciaux par la société AKÉRYS (leader sur le marché), présente l'avantage fiscal comme une certitude.

Privés de loyers, des milliers d'investisseurs sont aujourd'hui incapables de rembourser les crédits qu'ils ont souscrits pour financer leur projet et se retrouvent dans des situations financières des plus délicates.

Afin de faire sanctionner ces pratiques, l'association a décidé de déposer une plainte pour tromperie à l'encontre de la société AKÉRYS auprès du procureur de la République du Tribunal de grande Instance de Paris.