Marges de distribution du carburant et du fioul

Christine Lagarde ne dit toujours pas la vérité !

Publié le : 06/02/2008 

Depuis un mois, l'UFC-Que Choisir dénonce l'augmentation des marges de distribution sur le carburant et le fioul en soulignant, qu'en novembre, les distributeurs s'étaient engagés auprès de la Ministre de l'Economie à ne pas augmenter ces marges. Vendredi, la Ministre a fait un point sur ce sujet et a cru bon de déclarer que les distributeurs "ont effectivement lissé les hausses de prix des produits pétroliers".

Le tableau suivant retrace l'évolution des marges officielles de distribution et démontre que les propos de Christine Lagarde ne sont pas du tout exacts :

Marges de distribution (en centimes par litre)

 

 

Année 2007

Oct. 2007

Déc. 2007

Janv. 2008

4 fév. 2008

Essence SP 95

7,4

7,2

8,8

10,9

10,3

Diesel

7,6

6,9

9,1

10,2

8,6

Fioul domestique

9,0

9,0

10,8

11,8

12,2

Source : UFIP disponible sur internet http://www.ufip.fr/_fichiers/releve_prix_hebdo.pdf

Concernant l'essence, la marge est passée de son niveau structurel de 7 centimes à 10,9 centimes en janvier et reste à 10,3 centimes sur le dernier relevé de février.

Pour le diesel, la marge est passée de 7 centimes à plus de 10 centimes en janvier. Depuis 15 jours, il est vrai que la marge a baissé à 8,6 centimes et converge vers son niveau structurel tout en restant encore trop élevée.

Pour le fioul domestique, la marge est passée de 9 centimes à plus de 11 centimes en janvier et reste à 12,2 centimes sur le dernier relevé.

Ces augmentations de quelques centimes sont tout sauf négligeables. Sur le seul poste des carburants, nous estimons que la hausse a induit pour les ménages un surcoût de 90 à 100 millions d'euros entre le 1er décembre 2007 et le 31 janvier 2008.

Le bilan effectué vendredi par Christine Lagarde n'est donc pas sincère. Devant ces récidives de contre-vérités, l'UFC-Que Choisir demande qu'une mission d'évaluation et de contrôle de l'Assemblée nationale dresse un bilan sérieux sur le dossier pétrolier en abordant autant les marges de distribution, que l'investissement dans le raffinage et les énergies renouvelables.

L'UFC-Que Choisir demande bien sûr aux distributeurs de revenir à leur niveau habituel de marge.