Voiture : choisir la bonne motorisation Trouver le moteur qui vous correspond

Voiture : choisir la bonne motorisation

Trouver le moteur qui vous correspond

Essence, diesel, bicarburation (GPL ou E85), hybride… pas évident de trouver le moteur qui répondra le mieux aux attentes et aux besoins de chaque automobiliste. Notre guide d’achat pour ne pas se tromper.

 

Pour mieux comprendre l’intérêt d’un type de moteur par rapport à un autre, il est important de rappeler les avantages et les inconvénients inhérents à chaque solution.

Le moteur Diesel

Si le diesel reste la motorisation la plus vendue en France, avec une moyenne de 63,85 % des immatriculations en 2014 (source CCFA, Comité des constructeurs français d’automobiles), sa part de marché baisse depuis quelques années (70,7 % en 2009). Une diminution certainement due à la prise de conscience que cette motorisation est de moins en moins adaptée à l'usage urbain en raison des solutions technologiques complexes qu'elle embarque pour sa dépollution (filtre à particules, systèmes de recyclage des gaz d'échappement EGR…). Autres inconvénients : les moteurs Diesel tolèrent moins les courts trajets effectués à froid (ils sont beaucoup plus longs à atteindre leur température optimale de fonctionnement) et leur coût d’entretien est environ 20 % plus élevé que celui d’un moteur à essence. Le diesel sera donc préférable si la durée de chaque trajet est supérieure à 30 minutes et si l’utilisation est réalisée en majeure partie sur route et autoroute.

Les moteurs Diesel présentent toutefois quelques avantages par rapport à ceux à essence : ils sont moins gourmands, donc émettent moins de CO2, et possèdent une plus grande longévité (même si l’écart tend à se réduire).

Le moteur à essence

Depuis quelques années, le moteur à essence bénéficie d’attentions particulières de la part des constructeurs automobiles. Ainsi, les blocs les plus récents reçoivent généralement un turbocompresseur, qui les rend encore plus agréables à l’usage, ainsi qu'un système d’injection directe assurant une meilleure sobriété. En outre, l’écart du prix du litre de carburant (entre sans plomb et gazole) diminue d’année en année, ce qui participe à le rendre de plus en plus intéressant. Il faut donc choisir un bloc essence pour une utilisation urbaine et si l’on roule peu dans l’année. Jusqu’à 10 000 km par an, le moteur à essence est souvent plus avantageux que le diesel.

Le moteur GPL

Le GPL (gaz de pétrole liquéfié) s’utilise par une adaptation du moteur à essence, qui devient alors à bicarburation : le moteur fonctionne indifféremment à l’essence ou au gaz. En plus de son prix inférieur, le GPL est plus respectueux de l’environnement et affiche un niveau de pollution inférieur à l’essence. Mais ces motorisations sont moins agréables à utiliser car elles engendrent une perte de puissance de 5 à 10 % et une surconsommation pouvant atteindre les 20 % (par rapport à l’essence). Au final, le bilan financier par rapport à l’essence reste toutefois à l’avantage du gaz pour ceux qui roulent le plus. En comparaison avec le diesel, le GPL n’est pas vraiment avantageux pour le porte-monnaie.

Le moteur E85

L’E85 est un mélange à hauteur de 85 % de bioéthanol, un alcool distillé à partir de matières végétales, et 15 % d’essence. Il est utilisé dans les moteurs dit à essence flexifuel, qui peuvent fonctionner indifféremment à l’E85 ou à l’essence sans plomb, voire au mélange des deux dans un seul et même réservoir. Avec le carburant « bio », le moteur consomme toutefois environ 30 % de plus. Mais avec un prix au litre de 0,85 euros en moyenne, l’E85 demeure malgré tout assez intéressant à l’achat. Et ce d’autant qu’il donne droit à un bonus écologique au moment de l’acquisition de la voiture neuve. Mais l’approvisionnement demeurera le principal casse-tête, car seulement 300 stations proposent de l’E85 en France.

Le moteur hybride

L’hybridation consiste à accoupler un moteur électrique à un moteur thermique afin de réduire la consommation de carburant grâce à différentes solutions : circulation en mode « tout électrique » (à des vitesses assez basses et sur une très courte distance), fonction Stop&Start (coupure du moteur à l’arrêt et redémarrage automatique), fonction « turbo » (les deux moteurs fonctionnent ensemble : plus de puissance pour une consommation de carburant plus faible). Au final, l’hybride apporte un gain en consommation pouvant atteindre les 15 à 20 % en ville. Ce moteur est donc intéressant si l’utilisation est exclusivement urbaine. En effet, sur route, comme le moteur à essence tourne tout le temps, la consommation est identique à celle d’un moteur « normal » et l’hybride ne procure alors aucun avantage à puissance égale.

Le match Essence/diesel (novembre 2010)

Modèle

Prix (euros)

Consommation moyenne1 (l/100 km)

Coût aux 100 km2 (euros)

Différence de coût aux 100 km (euros)

Distance d’amortissement (km)

Renault Clio 3 portes Authentique 1.2 16V 75 ch Éco2 (Essence)

13 100

5,9

5,9 × 1,337 = 7,8883

2,9433 (avantage diesel)

61 155

Renault Clio 3 portes Authentique 1.5 dCi 70 ch Éco2 (Diesel)

14 900

4,3

4,3 × 1,15 = 4,945

Diesel assez intéressant

 

Peugeot 5008 Confort Pack 1.6 VTi 120 ch (Essence)

21 850

6,9

6,9 × 1,337 = 9,2253

3,1303 (avantage diesel)

81 462

Peugeot 5008 Confort Pack 1.6 HDi 112 ch (Diesel)

24 400

5,3

5,3 × 1,15 = 6,095

Diesel intéressant

 

BMW Série 7 740i 326 ch (Essence)

86 250

9,9

9,9 × 1,337 = 13,2363

5,3013 (avantage diesel)

5 659

BMW Série 7 740d 306 ch (Diesel)

86 550

6,9

6,9 × 1,15 = 7,935

Diesel très intéressant

1. Consommations moyennes données par les constructeurs.

2. Prix au litre de 1,337 euro pour le SP 98 et de 1,150 euro pour le gazole (source UFIP du mois d’octobre 2010)

Commentaires

Plus cher à l’achat, le moteur diesel est aussi plus sobre et affiche donc un coût inférieur aux 100 km. Et cela pour toutes les versions comparées. Le délai d’amortissement est donc déterminé par la différence de prix à l’achat, mais aussi par la taille du moteur : plus ce dernier est gros, plus la différence de consommation est importante, plus le diesel prend l’avantage. En règle générale, le diesel demeure financièrement intéressant à l’usage, à condition de rouler suffisamment pour profiter au plus vite de ces avantages.

Le match Essence/GPL (novembre 2010)

Modèle

Prix (euros)

Consommation moyenne1 (l/100 km)

Coût aux 100 km2 (euros)

Différence de coût aux 100 km (euros)

Distance d’amortissement (km)

Chevrolet Aveo 5 portes LS 1.2 16v (Essence)

12 390

5,5

5,5 × 1,337 = 7,5735

2,1015 (avantage GPL)

90 411

Chevrolet Aveo 5 portes LS 1.2 16v GPLi 84 ch (GPL)

14 290

7,2 (mode GPL)

7,2 × 0,76 = 5,472

GPL assez intéressant

 

Citroën C3 5 portes Attraction 1.4i 54 ch (Essence)

13 750

6,1

6,1 × 1,337 = 8,3997

2,4717 (avantage GPL)

80 916

Citroën C3 5 portes Attraction GPL 1.4i 51 ch (GPL)

15 750

7,8 (mode GPL)

7,8 × 0,76 = 5,928

GPL intéressant

 

Dacia Sandero 1.2 16 V Éco2 75 ch (Essence)

7 800

5,9

5,9 × 1,337 = 7,8883

1,7323 (avantage GPL)

80 240

Dacia Sandero 1.4 MPI GPL 75 ch (GPL)

9 190

8,1 (mode GPL)

8,1 × 0,76 = 6,156

GPL intéressant

1. Consommations moyennes données par les constructeurs.

2. Prix au litre de 1,337 euro pour le SP 98 et de 0,76 euro pour le GPL (source UFIP du mois d’octobre 2010 et CFBP pour le GPL).

Commentaires

Dans tous les cas de figure, le GPL coûte plus cher à l’achat par rapport à une motorisation à essence. Malgré une consommation plus importante, la version alimentée au gaz est plus économique à l’usage. Avec une distance d’amortissement se situant entre 80 000 et 90 000 km, le GPL apparaît comme intéressant pour ceux qui roulent beaucoup. En effet, ceux qui parcourent moins de 10 000 km par an devront patienter plus de 10 ans avant de rentrer dans leurs frais.

Le match GPL/diesel (novembre 2010)

Modèle

Prix (euros)

Consommation moyenne1 (l/100 km)

Coût aux 100 km2 (euros)

Différence de coût aux 100 km (euros)

Distance d’amortissement (km)

Citroën C3 5 portes Attraction 1.4 HDi 68 ch (Diesel)

15 400

4

4 × 1,150 = 4,6

1,328 (avantage diesel)

Pas d’amortissement

Citroën C3 5 portes Attraction GPL 1.4i 51 ch (GPL)

15 750

7,8 (mode GPL)

7,8 × 0,76 = 5,928

GPL pas du tout intéressant

 

Dacia Sandero Lauréate DCi 70 Éco2 (Diesel)

11 300

4,4

4,4 × 1,150 = 5,06

1,096 (avantage diesel)

5 566

Dacia Sandero Lauréate 1.4 MPI GPL 75 ch (GPL)

10 690

8,1 (mode GPL)

8,1 × 0,76 = 6,156

GPL pas intéressant

1. Consommations moyennes données par les constructeurs.

2. Prix au litre de 1,150 euro pour le gazole et de 0,76 euro pour le GPL (source UFIP du mois d’octobre 2010 et CFBP pour le GPL)

Commentaires

Dans cette situation, nous sommes confrontés à deux cas opposés. Pour l’un, la version diesel est plus chère que celle fonctionnant au GPL. Pour l’autre, c’est l’inverse. En outre, le coût aux 100 km est toujours moins élevé pour le diesel (le moteur diesel est plus sobre). Donc, lorsqu’il est moins cher à l’achat, le diesel, également moins coûteux à la pompe, s’impose naturellement comme le plus économique à l’usage. Pour le second choix, la distance d’amortissement du surcoût à l’achat est réalisée après seulement 5 566 km, ce qui rend là aussi le diesel plus avantageux.

Avant de choisir le type de motorisation, il est primordial de bien faire état de l’utilisation qui sera faite de la voiture. Il faut donc voir plus loin que le simple prix à la pompe. En outre, comme le marché français est très porté sur le diesel, il faut savoir que dans certaines catégories, comme les routières par exemple, la revente d’un véhicule à essence peut s’avérer difficile. Le choix est donc déterminé par le triptyque : kilométrage annuel, type de trajet et durée d’utilisation de la voiture. Une famille avec deux enfants qui roule très peu et compte garder sa voiture le plus longtemps possible devra opter pour une version à essence. En revanche, un commercial qui change de voiture tous les 2 ou 3 ans optera sans hésitation pour un diesel.