Pour Apple, il est temps d'abandonner les DRM

Itunes assure négocier avec les trois majors (Universal, Warner et Sony BMG) pour vendre des fichiers musicaux sans DRM

Publié le : 12/02/2008 

Les organisations de défense des consommateurs de Norvège, Finlande, Allemagne et France (UFC-Que Choisir) ont rencontré les représentants de la société Itunes la semaine dernière à Berlin.

En janvier 2007, ces organisations européennes avaient joint leurs efforts afin de réclamer des conditions d'utilisation du site Itunes conformes aux attentes des consommateurs en termes d'interopérabilité.

Depuis cette date, les maisons de disques, artistes et les sites de musique en ligne ont progressé vers la vente de musique en ligne sans DRM.

Mais, si Itunes a fait le premier pas vers cette interopérabilité en vendant les catalogues d'EMI et de producteurs indépendants sans DRM, aucun accord n'a encore été conclu avec les trois autres majors (Universal, Warner et Sony BMG).

Les consommateurs se voient donc toujours interdire l'écoute de fichiers musicaux achetés sur le site Itunes sur des baladeurs autres que l'Ipod.

Les organisations de défense des consommateurs estiment que ces derniers ont le droit d'écouter les fichiers de musique sur le matériel de leur choix. « Notre objectif est de créer un marché ouvert sur lequel les consommateurs ont le choix entre plusieurs alternatives ; Itunes doit donc permettre une interopérabilité totale » comme l'indique l'Ombudsman danois, Bjorn Erik Thon.

De nombreux sites de musique en ligne ont vu le jour ces six derniers mois. L'un de ces sites, Amazon mp3, ouvert aux Etats-Unis en septembre 2007, a annoncé le 27 janvier 2008 son intention d'offrir au cours de cette année, aux consommateurs européens, des fichiers sans DRM. Cette initiative devrait encourager Itunes à faire de même. « Si Itunes souhaite conserver sa position de leader, elle doit intensifier ses discussions avec les maisons de disque », souligne Monsieur Thon.

Les organisations de défense des consommateurs ont l'intention de rencontrer la société Amazon afin de se voir préciser dans quels délais cette offre de fichiers sans DRM sera réalisée en Europe.

Elles estiment également que les discussions engagées avec les maisons de disque et les sites de vente de musique en ligne sont incontournables pour obtenir cette interopérabilité. Elles ont donc l'intention de rencontrer les trois majors afin de connaître leurs intentions.

Itunes a assuré, lors de la réunion, vouloir proposer au plus vite des fichiers sans DRM et a souligné que le blocage provenait des maisons de disque. Les organisations de défense des consommateurs et l'UFC-Que Choisir, pour la France, invitent donc les majors à intensifier leurs négociations avec Itunes mais également avec l'ensemble des sites proposant des fichiers musicaux et ce afin d'offrir aux consommateurs un marché de la musique en ligne digne de ce nom.