Musique en ligne

92% des consommateurs veulent pouvoir lire les fichiers sur des baladeurs de marque différente

Publié le : 26/06/2007 

L'UFC-Que Choisir rend publique une étude (1) qui confirme que les verrous numériques (DRM) imposés par les maisons de disque sont radicalement contraires aux attentes légitimes des consommateurs.

1) Les consommateurs sont très mal informés et trompés sur les effets des DRM.

51 % des acheteurs de musique en ligne n'ont jamais été informés des restrictions d'usage imposées par les DRM (incompatibilités, nombre de transferts limités...) et 65 % pensaient pouvoir lire les fichiers sur différentes marques de matériels sans aucune contrainte. 72 % des utilisateurs d'un baladeur I-Pod pensent, à tort, qu'ils pourront écouter de la musique achetée sur d'autres plates-formes que I-Tunes ( le site de vente d'Apple).

2) Les consommateurs sont victimes des DRM

Alors que 82 % des acheteurs utilisent un lecteur portable, plus de 20 % ont d'ores et déjà fait l'expérience d'acheter de la musique en ligne sans pouvoir l'écouter sur leur baladeur numérique.

3) Les consommateurs plébiscitent l'interopérabilité

Pour 90 % des internautes interrogés, il est très important de pouvoir lire les fichiers et donc d'écouter la musique achetée sur des lecteurs de marques différentes. Manifestement, les DRM ne sont pas des « mesures techniques de protection » mais « d'appauvrissement » de la musique. Il apparaît aussi évident que les DRM constituent avant tout un moyen pour les entreprises de rendre captifs les consommateurs qui perdent la liberté de choisir librement leur lecteur et/ou leur plate-forme de téléchargement. L'UFC-Que Choisir demande donc au gouvernement de réviser la loi DADVSI pour retirer aux producteurs la liberté unilatérale d'imposer des DRM contraires aux droits élémentaires des consommateurs et à l'intérêt des artistes eux-mêmes.

 

(1)Etude quantitative en ligne, auprès d'un échantillon de 803 internautes de 15 ans et plus, ayant acheté de la musique sur une plate-forme commerciale en ligne. Le terrain a été réalisé du 3 au 10 février 2007.