Alimentation La Belgique adopte le Nutri-Score

Alimentation

La Belgique adopte le Nutri-Score

Publié le : 06/04/2019 

Dans le combat pour une information nutritionnelle compréhensible par le consommateur, le logo français Nutri-Score prend de l’avance face aux autres étiquetages en lice. Après l’Hexagone, c’est au Plat Pays de l’adopter officiellement.

 

Ce n’est pas une blague : le Nutri-Score a été couronné logo nutritionnel officiel de la Belgique par un arrêté royal publié le 1er avril 2019. Cette décision n’est pas une surprise, le gouvernement belge ayant déjà manifesté son intérêt pour le logo à cinq couleurs. Plusieurs enseignes de la grande distribution avaient d’ailleurs commencé à l’apposer sur leurs marques propres en 2018, à l’instar de Carrefour, Delhaize ou Colruyt. Les industriels, en revanche, sont nettement moins enthousiastes, comme ils l’expliquent par la voie de leur fédération, la Fevia, qui plaide « pour un seul système d’étiquetage nutritionnel volontaire au niveau européen ». L’un de ses arguments est la multiplicité des systèmes utilisés dans les différents pays, et la difficulté pour les industriels exportateurs à tout indiquer sur les emballages multilingues. Aucune allusion à la crainte pour certains d’afficher des scores nutritionnels peu glorieux…

La France a adopté le Nutri-Score comme système officiel en 2017, suivie de l’Espagne le 12 novembre 2018 et de la Belgique ce 1er avril. Mais ce logo reste facultatif, la réglementation européenne ne permettant pas de l’imposer. En effet, au niveau de l’Union européenne (UE), seules les valeurs nutritionnelles de l’aliment sont obligatoires (les petits tableaux remplis de chiffres indiquant les quantités de matières grasses, glucides, protéines, sel et sucre pour 100 grammes, ainsi que l’énergie). Et l’UE ne tranchera pas de sitôt en faveur d’un système plutôt qu’un autre, les États membres étant en désaccord sur ce sujet. Ainsi, l’Italie s’oppose farouchement au Nutri-Score, qui serait ravageur pour l’un de ses fleurons industriels, Ferrero, mais aussi pour ses filières fromagères et charcutières.

Parmi les industriels et distributeurs qui ont choisi d’apposer le Nutri-Score sur leurs produits, un certain nombre exportent ou sont implantés dans plusieurs pays européens. Le logo à cinq couleurs devrait donc devenir largement visible, malgré ces oppositions.

Nutri-Score, c’est quoi ?

Il s’agit d’un logo simple qui informe sur la qualité nutritionnelle d’un aliment. Il est facultatif et complémentaire à la déclaration nutritionnelle obligatoire fixée par la réglementation européenne. Il se présente sous la forme d’une échelle de 5 couleurs – du vert foncé (meilleur équilibre nutritionnel) au rouge (moins bon équilibre nutritionnel) – associées à 5 lettres, de A à E.

visuel-nutriscore-5-variantes
Les 5 déclinaisons possibles du logo Nutriscore.

Le score, calculé pour 100 grammes de produit, intègre les teneurs en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel). Les produits concernés sont tous les aliments transformés (excepté les herbes aromatiques, thés, cafés, levures...) et toutes les boissons, excepté les boissons alcoolisées.

Elsa Casalegno

Contacter l’auteur(e)