Appels de l'étranger

Les prix vont baisser

Publié le : 07/06/2009 

À partir du 1er juillet, les prix des communications passées depuis les pays de l'Union européenne (eurotarif) vont baisser. Certains opérateurs en profitent pour lancer des formules censées inciter leurs clients voyageurs à utiliser leur téléphone depuis l'étranger.

 

Image

Utiliser son téléphone portable à l'étranger peut coûter cher. Une fois passées les frontières de l'Hexagone, les communications sont comptabilisés hors forfait (sauf rares exceptions) à un tarif beaucoup plus élevé qu'une communication nationale. Heureusement, à partir du 1er juillet, le plafond des communications passées depuis l'Union européenne sera abaissé (règlement IP/07/870). En revanche, se connecter à l'Internet mobile ou appeler depuis un pays hors UE restera très cher.

Téléphoner depuis l'étranger

À partir du 1er juillet, la minute de communication passée depuis un pays de l'Union européenne sera facturée 0,51 euro (contre 0,55 euro aujourd'hui). Chaque appel sera facturé à la seconde après un crédit-temps de 30 secondes. En cas de réception, il en coûtera 0,22 euros la minute (facturation à la seconde dès la première seconde). Par ailleurs, envoyer un SMS coûtera 13 centimes, contre une trentaine aujourd'hui (la réception est gratuite). Certains opérateurs ont toutefois décidé d'aller plus loin en concoctant des offres « spéciales voyageurs » qui, dans certains cas, peuvent se révéler intéressantes.

SFR

Avec l'option Vodafone Passport Europe, lancée le 8 juillet, un coût fixe de 1 euro sera facturé à chaque appel, après quoi le temps de communication sera décompté du forfait au tarif national. Cette option permettra donc de faire des économies dès la troisième minute d'appel, à condition d'avoir un crédit suffisant. Un euro sera aussi facturé à chaque appel reçu pour 20 minutes de communication. Pour bénéficier de cette option gratuite, il faut en demander l'activation auprès du service clients ou sur le site www.sfr.fr.

Orange

Plusieurs formules sont proposées en fonction des besoins et de la durée du séjour. Le Pass voyage 6 euros, par exemple, inclut 10 minutes pour appeler depuis un pays de l'Union européenne, 10 minutes pour être appelé et 10 SMS (valable 7 jours). Celui qui se rend régulièrement dans un même pays peut, pour 5 euros par mois, payer ses appels 0,37 euro la minute (1 heure d'appels reçus offerte chaque mois). Enfin, du 18 juin au 1er septembre prochains, Orange offrira 10 minutes pour appeler ou être appelé dans un pays d'Europe à tous ses clients qui en feront la demande (offre sans engagement).

Bouygues Télécom ne propose pas de formule particulière, se contentant d'appliquer l'eurotarif.

Les appels passés depuis un pays situé hors de l'Union européenne, en revanche, continueront à coûter très cher : de 1 à 2,90 euros la minute selon le pays et l'opérateur (facturation par paliers de 30 secondes après une première minute indivisible). La réception d'appel coûte, elle, entre 0,47 et 1,40 euro la minute (consulter la fiche tarifaire de son opérateur).

Utiliser l'Internet mobile à l'étranger

Se connecter à Internet ou consulter ses courriels sur son portable à l'étranger reste extrêmement cher. Selon l'opérateur et le pays, 1 Mo de données échangées revient au minimum à 6 euros hors forfait.

SFR fait tout de même un effort : à partir du 24 juin, le Pack jour Internet Europe-USA permettra, pour 5 euros, de se connecter une journée (de 0 h à minuit) à l'Internet mobile ou de consulter ses courriels sur son portable (dans la limite de 6 Mo de données). Chaque mégaoctet supplémentaire sera facturé 1 euro. Ce système devrait éviter de voir sa facture exploser même si un petit consommateur ne s'y retrouvera pas forcément, puisqu'une seule connexion suffira à déclencher la facturation. Quoi qu'il en soit, il faut à tout prix éviter les applications gourmandes en données, notamment le visionnage ou le téléchargement de vidéos ou de musique.

Poussés par la Commission européenne, certains opérateurs semblent vouloir faire des efforts pour limiter les coûts des appels en itinérance (ou « roaming »). Dans tous les cas, avant de partir, mieux vaut se renseigner auprès de son service client pour savoir exactement quelle est la formule la plus adaptée à ses besoins.