Comblement des rides

Produits permanents déconseillés

Publié le : 16/05/2010 

Le marché de la médecine esthétique a plus que jamais le vent en poupe. En particulier, les ventes de produits de comblement des rides ne cessent de progresser. L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) rappelle que les effets secondaires sont fréquents, parfois irréversibles. Et déconseille l'injection de produits permanents.

 

Image

Rougeurs, gonflements, taches, allergies, infections : même sous la surveillance d'un dermatologue ou d'un chirurgien esthétique, l'injection de produits pour combler les rides peut avoir des effets indésirables importants. C'est ce que rappelle l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans un document récapitulatif. Elle met spécialement en garde contre les produits « non résorbables » : ils provoquent dans 0,1 à 1 % des cas des réactions tardives graves, comme les granulomes ou les nécroses des tissus, qui ont aussi tendance à être permanentes et difficiles à soigner. Concrètement, l'Afssaps conseille aux médecins et aux patients d'éviter ces produits, et de leur préférer des produits résorbables, que l'organisme assimile petit à petit.

Concernant les candidats à la médecine esthétique ayant l'habitude de changer de médecin et d'essayer diverses méthodes, l'Afssaps rappelle l'obligation de traçabilité. Chaque injection doit être dûment consignée : date, caractéristiques du produit, médecin, etc. sont autant de données à transmettre au patient. L'idéal est que ce dernier conserve toutes les informations, de façon à constituer un historique des produits injectés. Il pourra ainsi les montrer à chaque consultation. Les documents sont à garder pendant une durée de 15 ans pour prévenir tout risque à long terme.

Parallèlement à ces recommandations, l'Afssaps mène une campagne d'inspection des produits commercialisés, sur les sites de fabrication. Les résultats seront disponibles dans 2 mois.

Anne-Sophie Stamane