Une société propose d’ouvrir un compte bancaire en quelques minutes dans un bar-tabac et d’en ressortir avec une carte bancaire. Testé en 2013, ce « Compte Nickel » va être généralisé en métropole et aux Antilles cette année. 

 

Comme nous l’indiquions en juillet 2013, le Compte Nickel a pour objectif de donner la possibilité à n’importe qui (en particulier les étudiants, étrangers de passage en France, adolescents à qui leurs parents souhaitent apprendre l’autonomie financière, interdits bancaires…) d’ouvrir un compte bancaire dans un bar-tabac. Il suffit de remplir quelques formalités (disposer d’une copie de sa pièce d’identité et d’un numéro de téléphone) et pour 20 €, le client reçoit une carte bancaire MasterCard et un relevé d’identité bancaire (RIB). Durée de la procédure, selon nos premières constatations : trois minutes.  

Ce nouveau produit est lancé par la société la Financière des paiements électroniques (FPE), dont le conseil de surveillance est présidé par Hugues Le Bret, ancien porte-parole de la Société générale. Elle a obtenu l’agrément de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Début février, il y avait fort peu de chances que votre buraliste propose ce service. Quelques dizaines de points de vente seulement l’ont testé. L’offre devrait néanmoins s’élargir très rapidement, avec une vingtaine d’ouvertures prévues chaque semaine.

Les dépôts des clients sont placés sur un compte dit de « cantonnement » au Crédit mutuel Arkéa. Ce dernier n’est qu’un partenaire technique de l’opération. Les clients n’ont pas de compte à leur nom chez lui.

La Financière des paiements électroniques propose de personnaliser sa carte. Il est possible, par exemple, d’interdire les paiements dans certains commerces (bars, magasins de vêtement…) en les autorisant dans d’autres : grande distribution, station-service, etc.