Consommation d’insectes

Des risques potentiels pour la santé

Publié le : 02/05/2015 

Selon l’Agence nationale de sécurité alimentaire, consommer des insectes peut présenter certains dangers, surtout pour les personnes allergiques. 

 

C’est un secteur en pleine expansion et pourtant encore entouré d’un flou artistique peu rassurant. Présentés par leurs éleveurs comme les aliments  de demain, les insectes comestibles sont produits et commercialisés sans cadre précis propre à éviter les dérives. L’Agence nationale de sécurité alimentaire (Anses) a publié, en avril, un avis montrant l’ampleur du travail qu’il reste à faire pour assurer la sécurité des consommateurs. Ainsi, il n’existe même pas de liste d’insectes pouvant être commercialisables pour l’alimentation humaine. Or, ces animaux sont loin d’être anodins. Ils peuvent secréter diverses substances toxiques, dont la nocivité n’apparaît que s’ils sont mangés ; ils peuvent aussi accumuler les pesticides, polluants organiques persistants et autres métaux lourds. Certains renferment des facteurs antinutritionnels, bloquant notamment l’absorption de nutriments intéressants présents dans les autres aliments. Et en ce qui concerne les microbes, parasites et autres virus susceptibles d’être transmis par les insectes, « il existe un fort déficit d’informations », note l’Agence. Les conditions d’élevage ne sont pas encadrées, l’impact sur l’environnement pas évalué, les techniques de conservation méconnues. Bref, la lecture du rapport n’incite guère à tenter la brochette de sauterelles. Les experts mettent en garde en particulier les personnes allergiques, car les insectes sont porteurs d’allergènes communs avec de nombreux arthropodes (acariens, crustacés, mollusques).