GoPro Hero5 Black et Hero5 Session (vidéo) Prise en main

GoPro Hero5 Black et Hero5 Session (vidéo)

Prise en main

Publié le : 15/12/2016 

Dernières-nées de chez GoPro, les action cams Hero5 Black et Hero5 Session apportent leur lot de nouveautés, dont un stabilisateur d’image que l’on attendait depuis longtemps et un système de commande vocale qui facilite grandement l’ergonomie. Étanches jusqu’à 10 mètres de profondeur sans caisson, les deux nouvelles GoPro souffrent par ailleurs de quelques défauts et d’un prix de vente plus élevé que leurs principales concurrentes. L’enjeu est pourtant de taille car du succès de ces caméras dépend en grande partie l’avenir de la marque.

 

Après dix années de croissance insolente, GoPro va mal. Depuis l’année dernière, le fabricant américain enchaîne les déconvenues. Il doit tout d’abord faire face à des résultats financiers en berne engendrés par des ventes moins bonnes que prévu et une concurrence acharnée. Au dernier trimestre 2015, en pleines fêtes de fin d’année, le fabricant a perdu 34,5 millions d’euros alors qu’il en avait gagné 122,3 millions sur la même période un an plus tôt. Cette tendance s’est confirmée tout au long de 2016, à tel point qu’en novembre dernier, GoPro a dû se résoudre à annoncer le licenciement de 15 % de ses effectifs et le départ de son PDG Tony Bates à la fin de l’année. Pour couronner le tout, il a dû faire face aux déboires de son tout premier drone. Compact et facile à transporter, le Karma était censé relancer GoPro en lui permettant de conquérir un nouveau marché. C’est raté. Après plusieurs crashs, le fabricant américain a dû se résoudre à procéder à une vaste campagne de rappel dans le monde et à repousser sine die la commercialisation de son drone, initialement prévue fin novembre 2016 en France.

Dans ces conditions, c’est peu dire qu’avec ses dernières action cams, GoPro joue gros. Pour la Hero5 Black et la Hero5 Session, GoPro a moins misé sur la qualité d’image (qui reste toujours très bonne) que sur l’ajout de nouvelles fonctionnalités : un stabilisateur d’image, un système de contrôle vocal, une étanchéité jusqu’à 10 mètres de profondeur, un mode manuel plus développé ainsi qu’un écran couleur tactile pour la Black. Des innovations qui, pour la plupart, étaient attendues et qui ne déçoivent pas, mais qui pourraient ne pas suffire pour sortir GoPro de la mauvaise passe dans laquelle il se trouve.