Huile de lin

Autorisation sous conditions

Publié le : 05/09/2009 

Interdite à la consommation, l'huile de lin peut désormais être commercialisée en France. Mais cette autorisation est assortie de nombreuses conditions.

 

Exceptionnellement riche en acides gras oméga 3, le lin est utilisé comme fourrage par certains éleveurs. Mais son huile était jusqu'ici interdite à la consommation en France. Il est vrai qu'elle est particulièrement instable, sensible à la chaleur et facilement oxydable. Mais des considérations économiques (libre circulation des produits dans l'Union européenne, où cette huile est consommée dans plusieurs pays) et de santé publique (déficit de notre consommation en oméga 3) rendaient cette position difficilement tenable.

L'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) s'est penchée sur la question et a conclu que l'interdiction devait être levée, à condition que certaines précautions soient imposées aux professionnels (traçabilité des lots pour ne pas dépasser 1 an de la récolte à la consommation, conditionnement opaque de 250 ml maximum, durée d'utilisation limitée à 9 mois, etc.) et que soient apposées certaines mentions d'étiquetage : « réserver à l'assaisonnement ; ne pas chauffer ; conserver à l'abri de la chaleur avant ouverture ; conserver au réfrigérateur après ouverture ».

L'Afssa recommande également de ne pas utiliser l'huile de lin dans l'alimentation des enfants « en l'absence d'études sur son intérêt nutritionnel et son innocuité ».

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)