Masques en tissu Contraintes de lavage assouplies

Masques en tissu

Contraintes de lavage assouplies

Publié le : 10/09/2020 

L’Académie de médecine recommande les masques en tissu pour la population. Elle estime qu’un lavage à 40 °C en machine suffit pour l’entretien courant.

 

L’obligation de port du masque en intérieur comme en extérieur s’étend. Si son utilité n’est plus à démontrer, il n’est pas simple de faire son choix entre masque chirurgical et masque en tissu, ni de savoir exactement comment les utiliser au mieux. L’Académie de médecine vient d’apporter sa pierre au débat : hors situation de soins ou risque de contagion, et malgré ses capacités de filtration légèrement inférieures, le masque en tissu est préférable au masque chirurgical, « pour d’évidentes raisons économiques et écologiques ». Point important, le lavage des masques en tissu peut se faire à 40 °C en machine. Un avis qui tranche avec la consigne officielle de l’AFNOR et de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) : le message relayé depuis mars dernier est de passer systématiquement les masques en tissu au moins 30 minutes à 60 °C, dans un lave-linge de préférence désinfecté au préalable, puis de les sécher rapidement, avant de les repasser sans vapeur.

 

Pragmatisme de l’ANSM

L’Académie de médecine n’apporte pas d’élément scientifique nouveau à l’appui de sa position. Seule donnée certaine pour le moment : le virus est détruit s’il est exposé à une température de 56 °C pendant 30 minutes. Par conséquent, une température de 40 °C est a priori insuffisante. Mais l’action mécanique du tambour dans le lave-linge contribue aussi à son éviction, de même que le brassage avec la lessive. Il est donc vraisemblablement éliminé lors d’un programme à 40 °C, « la température de 60 °C n’étant pas plus justifiée pour le lavage des masques que pour le lavage des mains », avance l’Académie de médecine. Son avis a, en tout cas, le mérite d’être simple et plus facile à appliquer au quotidien ! Pour être certain de débarrasser les masques du virus, les laisser de côté pendant quelques jours après le lavage est une mesure complémentaire pertinente, car en dehors d’un environnement favorable à son développement, il finit par s’éteindre. Les mettre de temps en temps à 60 °C avec les draps et les serviettes ne peut pas faire de mal !

Quant à la durée d’utilisation, l’Académie de médecine rappelle qu’un masque n’est plus efficace dès lors qu’il est humide, et qu’il ne doit jamais être porté plus d’une journée. Là encore, elle est plus pragmatique que l’ANSM, qui préconise d’en changer toutes les 4 heures. « Ils sont réutilisables après chaque cycle de lavage-séchage tant que leurs qualités (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées », ajoute l’Académie de médecine.

Difficile cependant d’apprécier à l’œil nu l’intégrité d’un tissu après plusieurs utilisations. Les masques portant la « garantie filtration » officielle ont l’avantage de préciser le nombre de lavages supportés. Notre test sur les différentes étoffes utilisables pour les masques maison montre qu’après 10 lavages à 60 °C, les tissus présentent généralement de meilleures capacités de filtration, sans doute en raison du resserrement des fibres.

 

 

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)