Petites annonces

Gare à la surtaxe

Publié le : 23/05/2010 

Des petits malins ne manquent pas d'imagination pour engranger de l'argent sans se fatiguer. L'un d'entre eux a répondu à des annonces passées sur le site Leboncoin.fr en demandant aux vendeurs de le rappeler à un numéro surtaxé.

 

Ils pensaient avoir trouvé preneur. Quelques jours après avoir mis en vente leur véhicule sur le site de petites annonces gratuites Leboncoin.fr, des internautes ont reçu un courriel d'un certain Sébastien Fernandez, disant travailler dans une agence (celle de Nantes, Vichy ou Lens, selon les cas) d'une société baptisée Auto Service Leasing GHMB. Le soi-disant acheteur assurait dans son message être intéressé par la voiture mise en vente et vouloir « la prendre en l'état et au prix indiqué ». Pour sceller l'accord, il suffisait de le contacter par téléphone au 08 99 23 50 15, un numéro hyper-surtaxé facturé 1,35 euro l'appel puis 0,34 euro la minute.

Certains destinataires ont flairé l'entourloupe et ont eu le bon réflexe de ne pas rappeler. D'autres ont tenté de joindre à plusieurs reprises le fameux Sébastien Fernandez... sans succès. Au bout du fil, une messagerie demande inexorablement de patienter le temps de trouver leur correspondant. Le dénouement est toujours le même : au bout de quelques minutes, la voix indique que « le correspondant n'est pas joignable » et propose de lui laisser un message. Évidemment, personne ne rappelle jamais.

« Il arrive que des malins tentent de mettre des numéros surtaxés dans leurs annonces. Nous les en empêchons, assure Olivier Aizac, le responsable du site Leboncoin.fr. Mais un numéro surtaxé en réponse à une annonce, c'est une première. » Le site de petites annonces promet à l'avenir de stopper ces messages, à condition qu'ils aient été envoyés par la fonctionnalité « Envoyer un e-mail » présente sur chaque annonce. « Le message passant par nos serveurs, nous pouvons l'intercepter, explique Olivier Aizac. Dans les autres cas, nous ne pouvons rien faire. » Reste aux vendeurs à rester vigilants et à ne pas donner suite à ce genre de proposition douteuse.