Playstation Network

Que faire en cas de fraude

Publié le : 30/04/2011 

La semaine dernière, Sony a été victime de pirates informatiques qui ont dérobé les données bancaires de plus de 75 millions de clients dans le monde. L’attaque a touché les services de jeux en ligne Playstation Network et de streaming musical Qriocity. Voici comment réagir si vous constatez une fraude.

 

Image

La nouvelle n’a pas du tout amusé les 75 millions de clients, joueurs sur Playstation ou amateurs de musique en ligne, que compte Sony à travers le monde. Par un message posté le 26 avril sur les sites du Playstation Network et de son service Qriocity, le groupe japonais informait ses clients que leurs données personnelles avaient été « compromises » suite à une attaque informatique. Les pirates ont ainsi mis la main sur le nom, l’adresse, la date de naissance, les identifiants d’accès au site et l’historique des achats des clients. Pire, ils ont également dérobé le numéro et la date d’expiration de leur carte bancaire (mais pas le cryptogramme). On ignore pour l’instant combien d’utilisateurs sont concernés en France. Interrogée par « Les Échos » (du 29 avril 2011), la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a annoncé qu’elle allait questionner Sony pour en apprendre davantage.

Un risque réel ?

En attendant, il est utile de rappeler les droits qui s’appliquent au consommateur en matière de fraude à la carte bancaire. D’abord, sachez que le risque existe même si les pirates n’ont pas en leur possession le cryptogramme, ce numéro à trois chiffres au dos de la carte. En France, la plupart des sites de commerce l’exigent, et renforcent même le niveau de sécurité avec d’autres informations (date de naissance, par exemple). Mais ce n’est pas forcément le cas sur les sites étrangers, d’où peuvent être effectués les achats frauduleux.

13 mois pour contester

Si vous constatez une transaction anormale sur votre compte bancaire, contestez-la auprès de votre banque par lettre recommandée avec accusé de réception. La loi accorde au consommateur un délai de 13 mois, mais le plus tôt sera le mieux. La banque est alors tenue de vous rembourser intégralement et de prendre à sa charge les frais éventuels induits par ce paiement non autorisé (agios liés à un découvert, par exemple) 1.

Faire opposition ?

La banque devrait vous proposer de vous envoyer une nouvelle carte bancaire avec un nouveau code. Inutile, à ce stade, de faire opposition. Cela pourrait engendrer des frais à votre charge.

Une assurance spécifique ?

Il est inutile de souscrire une assurance supplémentaire sur votre carte bancaire : la loi vous protège même si vous n’en avez pas.

 

1. Articles L.133-18, L.133-23 et L.133-24 du code monétaire et financier.

Camille Gruhier