Produits financiers

Publicités sous surveillance

Publié le : 18/06/2011 

Face à l’apparition de publicités Internet louant des produits financiers complexes et risqués à l’adresse des particuliers, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé d’établir une surveillance de ces publicités parfois trompeuses.

 

Faire fortune sur le marché des devises, acheter des produits de défiscalisation mirobolants ou placer ses économies dans des chevaux de course ou des œuvres d’art, les propositions de placement foisonnent sur le web, mais elles brillent rarement par leur transparence. Beaucoup, en réalité, proposent des supports d’épargne adaptés à tout, sauf aux particuliers. Omniprésentes depuis des mois, les publicités en ligne pour le Forex (marché des changes), par exemple, minorent systématiquement les risques considérables de pertes dans les transactions sur les devises.

Consciente du problème, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en place une surveillance des publicités en ligne et se prépare à faire de même pour les mailings. La tâche est confiée à sa direction des relations avec les épargnants, AMF Épargne info service (1). Édictée en commun avec l’Autorité de contrôle prudentiel, la règle de l’AMF est simple : il ne faut pas vendre aux particuliers des produits présentant « un tel degré de complexité » que le distributeur n’est plus en mesure « de respecter ses obligations professionnelles » en matière de conseil.    

Les inspecteurs de l’AMF, qui procèdent à des visites mystères dans les établissements financiers, ont constaté que « les frais récurrents qui ont un impact sur la rentabilité des produits sont rarement présentés spontanément par les banques », a souligné son président, Jean-Pierre Jouyet, en présentant le rapport annuel de l’Autorité.

Restaurer la confiance des Français dans la bourse est une priorité pour l’AMF. Suite à la crise de 2008, plus de 2,2 millions de petits épargnants ont fui les marchés et ne sont jamais revenus.

(1) Les particuliers peuvent consulter AMF Épargne info service ou lui signaler un abus au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9 h 00 à 17 h 00. Formulaire de contact en ligne sur amf-france.org.

Erwan Seznec