Tarifs SNCF

La forme mais pas le fond

Publié le : 01/06/2010 

Régulièrement critiquée pour la complexité de sa grille de tarifs, la SNCF entend davantage l'expliquer à ses clients. Pour cela, elle lance une énième nouvelle version de son site Internet.

 

On ne touche ni aux murs ni aux fondations, mais on refait les peintures ! C'est en résumé la démarche que la SNCF applique à sa grille de tarifs, souvent critiquée pour sa complexité et son opacité. Pour l'heure, Barbara Dalibard, directrice générale Voyages récemment nommée à ce poste, n'entend pas revoir l'architecture tarifaire. En revanche, elle souhaite la rendre plus compréhensible pour la clientèle.

Une tâche délicate qui passe notamment par la mise en service de la nouvelle version (la 24e !) du site Voyages-sncf.com. Celle-ci est normalement accessible depuis ce matin. Principale innovation, la création d'un calendrier des prix. Selon la SNCF, sur le trajet choisi, il permet aux voyageurs de visualiser sur une même page tous les tarifs, du plus bas au plus haut, pour la date initialement choisie et à plus ou moins 14 jours. À l'heure qu'il est, cette application n'est proposée que « pour les 25 destinations les plus demandées au départ de Paris ». Cet été viendront s'en ajouter 25 supplémentaires, puis 50 à l'automne « pour arriver à 300 courant 2011 ».

Services complémentaires et revenus supplémentaires

En parallèle, la SNCF complète son offre de services optionnels et payants. Est-ce pour répondre à une réelle attente des voyageurs ou pour créer « artificiellement » une demande, source de revenus supplémentaires ? « Pour répondre à des attentes exprimées par nos clients, répond catégoriquement Barbara Dalibard. Certains recherchent prioritairement un prix, le plus bas possible. Mais d'autres réclament des services complémentaires. Et il n'y a pas de raison qu'ils ne les paient pas ! » C'est sur ces bases que l'expérimentation du TGV Family va être étendue cet été. Dans quelque 800 TGV, les familles pourront prendre place à bord d'une voiture dédiée à l'animation du voyage pour les enfants moyennant un « prix promotionnel de 3 euros additionnels par billet ».

Autre grand axe que la SNCF entend suivre : faciliter le voyage de ses clients. L'arrivée du billet électronique (ou e-billet) poursuit cet objectif. Disponible sur 20 destinations, il permet de réserver et d'imprimer son billet (nominatif) directement chez soi sur une feuille A4. Le passager n'aura pas à le composter. À bord, il devra toutefois présenter une pièce d'identité au contrôleur, celui-ci vérifiant la validité du titre de transport grâce à un appareil capable de lire le code-barres imprimé dessus. Le chant du cygne du billet cartonné ? « On n'en est pas encore là », assure à « Que Choisir » Barbara Dalibard.

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)