Téléphonie mobile

Premières offres illimitées

Publié le : 12/06/2009 

On les attendait depuis longtemps. Virgin Mobile et Coriolis Télécom viennent de lancer des forfaits de téléphonie mobile presque totalement illimités. Les deux opérateurs « virtuels » (MVNO) commercialisent ces offres après avoir renégocié les contrats qui les lient à leur opérateur hôte, qui leur loue son réseau, comme l'avait demandé le Conseil d'État il y a quelque temps.

 

Image

Des forfaits permettant de téléphoner, d'envoyer des SMS et des courriels et de se connecter à Internet à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, les accros du téléphone portable en rêvaient. Virgin Mobile et Coriolis Télécom l'ont fait. Les deux opérateurs commercialisent les premiers forfaits annoncés comme étant 100 % illimités.

Le forfait Topissime de Coriolis inclut appels, SMS, courriels et accès à Internet 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 vers tous les opérateurs pour 69,80 euros par mois sans engagement. Pour bénéficier d'un téléphone compatible, il faut s'engager pour 24 mois (le forfait passe à 79,80 euros par mois à partir du 13e mois).

Le forfait Paradyse tout illimité de Virgin Mobile (disponible à partir du 17 juillet) est un peu plus cher. Il faut compter 89,90 euros par mois sans engagement (99,90 euros avec engagement de 24 mois + téléphone) pour un forfait similaire incluant, en outre, l'utilisation de Messenger (la messagerie instantanée de Microsoft) en illimité.

Si ces deux opérateurs ont réussi ce tour de force, c'est grâce à la renégociation de leurs contrats avec leurs opérateurs de réseau, comme le recommandait le Conseil d'État récemment.

Certes, il ne s'agit pas encore tout à fait d'offres illimitées « pures et dures ». Certaines applications comme l'échange de fichiers par le biais de peer-to-peer ou la communication voix via VoIP restent bloquées. Les appels passés depuis ou vers l'étranger ne sont pas inclus. De même, à partir de 500 Mo de données consommées dans le mois, le débit peut être limité. Surtout, Coriolis demande à ses clients de ne pas dépasser un usage « raisonnable » de 20 heures d'appel et 1200 SMS par mois, le surplus étant facturé, et Virgin se réserve le droit de suspendre la ligne au bout de 40 heures de communication dans le mois. Néanmoins, ces offres sont plus « illimitées » (sic) que celles des opérateurs historiques. Avec les forfaits des trois grands opérateurs (Néo 2 chez Bouygues Télécom, Origami chez Orange, Illimythics chez SFR...), les appels et les SMS sont bien illimités, mais seulement le soir et parfois le week-end. Quant à la TV, elle aussi « illimitée », elle ne permet de choisir que parmi une vingtaine de chaînes, les autres étant payantes.

Virgin et Coriolis ne proposent peut-être pas autant de téléphones que leurs concurrents (l'iPhone, notamment, n'est pas disponible), leurs offres sont pour l'instant limitées dans le temps (abonnement jusqu'au 31 juillet), mais nul doute que d'autres forfaits du genre verront le jour. Pour une fois, les « petits » opérateurs jouent leur rôle, celui de concurrents qui pourront, peut-être, faire bouger les trois mastodontes en place.