TGV Max Tour de passe-passe de la SNCF ?

TGV Max

Tour de passe-passe de la SNCF ?

Publié le : 03/02/2017 

L’offre TGV Max qui permet aux 16-27 ans de multiplier les voyages dans les trains à réservation sonne le glas d’une offre comparable, iDTGV Max, lancée il y a deux ans. Levée de bouclier chez ceux qui l’avaient souscrite !

 

Le 25 janvier dernier, la SNCF présentait à la presse son offre TGV Max réservée aux 16-27 ans. Moyennant un abonnement mensuel de 79 €, le souscripteur peut faire autant de voyages qu’il veut avec le TGV et les Intercités à réservation obligatoire.

Évidemment, son utilisation est liée au respect de plusieurs conditions. Par exemple, on ne peut réserver qu’un seul départ quotidien d’une même ville. De plus, le quota de places réservées aux abonnés TGV Max est probablement limité dans les trains qui circulent en période de pointe.

Cette dernière « trouvaille marketing » de la SNCF vise à faire venir les jeunes dans les trains, à l’heure où nombre d’entre eux lui préfèrent l’autocar ou le covoiturage, moins chers.

Très vite après le lancement de TGV Max, l’entreprise ferroviaire adressait un communiqué victorieux aux journalistes : « TGV Max 10 000 abonnés le premier jour, un vrai succès ! ». Mais, en coulisse, la SNCF en a profité pour reprendre d’une main ce qu’elle avait donné d’une autre. Elle a discrètement acté la disparition de l’offre iDTGV Max. Une offre qui avait également été présentée avec tambours et trompettes il y a deux ans et qui devait révolutionner – comme la SNCF a l’habitude de le proclamer à chaque fois qu’elle lance un nouveau tarif ! – la manière de prendre le train.

Les dizaines de milliers d’abonnés bénéficiaires de l’offre iDTGV Max ont en effet appris par mail qu’elle serait supprimée le 27 avril prochain. Avec la carte qui y est attachée (prélèvement de 64,99 €/mois), le passager, appelé par la SNCF « Maxtrotter », peut voyager autant qu’il le veut sur toutes les destinations desservies par iDTGV. Les réservations étant possibles jusqu’à 45 minutes avant le départ.

La fin programmée d’iDTGV Max a déclenché la colère des « Maxtrotters ». Une pétition a été lancée sur le site Change.org afin de faire revenir la SNCF sur sa décision. Elle rencontre déjà un certain succès. Du bout des lèvres, la SNCF se défend en expliquant que cette offre iDTGV Max n’était qu’une « expérience », ce qu’elle n’avait pourtant jamais clairement dit jusqu’à présent. La société nationale a cependant indiqué aux abonnés d’iDTGV Max qu’elle leur offrait les trois derniers mois d’abonnement. Apparemment, une décision insuffisante pour certains. La SNCF a par ailleurs rencontré plusieurs abonnés à iDTGV Max afin « d’imaginer avec eux les solutions alternatives et adaptées à leurs attentes ».

Quant aux titulaires de la Carte jeune (pour les 12-27 ans, elle est vendue 50 € et donne droit pendant un an à une réduction de 30 à 50 %), ils peuvent se la faire rembourser s’ils souhaitent passer à TGV Max, assure la SNCF.

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)