Accord Canal Plus / BeIN Sports

Carton rouge ! A quand le prochain ?

Publié le : 09/06/2016 

L’Autorité de la Concurrence a rejeté aujourd’hui le projet d’accord de distribution exclusive de BeIn Sports par le groupe Canal Plus qui lui avait été présenté. Je considère que c’est une bonne nouvelle pour les consommateurs tant les contours de cette accord laissaient présager des hausses de prix pour les abonnés de BeIn Sports, dont la stratégie tarifaire aurait été dans les mains de Canal Plus. En effet, en tant que distributeur exclusif, c’est Canal Plus qui aurait décidé du prix de vente de BeIN Sports aux consommateurs. Dès lors, rien n’aurait empêché Canal Plus de faire passer l’abonnement de 13€ à 20€, pour inciter les consommateurs à souscrire à une offre groupée Canal Plus/BeIN Sports… chère et probablement avec une période d’engagement ! Vous conviendrez avec moi de l’anomalie que constitue une situation ou un groupe de télévision est en charge de définir la politique tarifaire d’une autre chaine qui est qui plus est son concurrent direct dans l’acquisition des droits sportifs ! Or les garde-fous à cette situation hétérodoxe n’étaient aucunement mis en place par le groupe Canal Plus…

Au-delà de ce point, une problématique plus globale d’accessibilité aux contenus sportifs premium par les consommateurs se pose. En effet, SFR a acquis récemment les droits de diffusion de la Premier League anglaise et il est tout à fait envisageable que le fournisseur d’accès à internet ne réserve qu’à ses abonnés la capacité d’accéder à ce programme. Si demain Orange, Free ou encore Bouygues Telecom adoptait la même stratégie pour, par exemple, le Top 14 de rugby, un consommateur pourrait être dans l’incapacité technique d’accéder au Top 14 ET à la Premier League. Si le frein financier est un réel problème, le frein technique est quant à lui carrément inacceptable.

Si les craintes que l’on peut avoir sur la stratégie d’exclusivité de SFR devaient malheureusement se réaliser, alors je saisirais les pouvoirs publics pour que soit imposées des règles garantissant un accès non discriminatoire des consommateurs aux contenus sportifs !

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir