Crédit d’impôt transition énergétique

Gare aux interprétations hâtives !

Publié le : 05/11/2015 
Image

Décidément, le terme de « passoire » caractérise bien le dossier rénovation énergétique… Si le parc de logements est un gouffre économique et énergétique, l’étude qu’a rendu publique l’UFC-Que Choisir sur le fiasco du crédit d’impôt transition énergétique a, semble-t-il, laissé passer certaines idées fausses.

Il me tient à cœur de les corriger pour que la position de l’association ne soit pas mal interprétée ! Si je ne peux que me réjouir du fait que certains journalistes aient souligné que c’était un comble, sans mauvais jeu de mot, que ce soit une association de consommateurs, et non les parlementaires ou les autorités publiques, qui tire, avec une réelle expertise, la sonnette d’alarme sur la pertinence des avantages fiscaux au secteur de la rénovation énergétique, en aucun cas, l’association n’a adopté de position « ultra-libérale » ou voulu jeter le bébé avec l’eau du bain…

Loin d’avoir une position générique hostile à toute aide publique (l’UFC-Que Choisir a ainsi toujours soutenu le système du bonus/malus par exemple), l’UFC-Que Choisir a pointé du doigt le fait que le crédit d’impôt transition énergétique était mal calibré et, de ce fait, aussi inefficace pour les consommateurs et l’environnement (seulement 300 000 logements rénovés annuellement et non les 500 000 promis, et surtout seulement 1/3 des rénovations qui concernent l’isolation qui est pourtant responsable de 75% des pertes thermiques) que pour les finances publiques (avec pas moins de 16 milliards d’euros alloués entre 2005 et 2013).

Une lecture attentive et exhaustive de l’étude et de nos propositions permet de souligner que loin de vouloir supprimer le CITE, l’association en appelle à une réorientation du dispositif sur le niveau de performance globale des logements, et non sur les seuls équipements, et avec une réelle graduation en fonction de cette  performance.  Principal levier de la politique française, le CITE doit être revu en profondeur  et non supprimé… En tout état de cause, nous aurons l’occasion de revenir sur ce dossier comme plus largement sur la rénovation énergétique, et expliciter nos constats et positions tant ce secteur est source de litiges…

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir