Microplastiques en mer L’urgence sur terre !

Microplastiques en mer

L’urgence sur terre !

Publié le : 12/08/2019 

Alors que beaucoup profitent de l’été pour nager en rivière, mers, océans, comment ne pas revenir sur le désastre écologique de ces eaux, fruit des excès de notre société de consommation : les microplastiques ?!

 

Plusieurs menaces pèsent sur la faune marine. Quand ce n’est pas la surpêche, ce sont bien les plastiques. Selon la Commission, ils représentent plus de 80 % des déchets marins et 70% d’entre eux sont le fruit d’une utilisation excessive de plastiques sur terre, plus particulièrement ceux à usage unique (sacs, emballages alimentaires, bouteilles, etc.). Nos mauvaises pratiques sur le plancher des vaches sont le poison de nos poissons, mais aussi le nôtre ! En effet, les microplastiques sont ingurgités par les animaux marins, les mêmes que l’on peut retrouver dans nos assiettes comme l’a souligné l’une de nos récentes enquêtes…

La France et l’Union européenne se sont décidées à déclarer la guerre aux plastiques à usage unique. La loi Alimentation a ainsi prévu une interdiction progressive de ceux-ci - un décret d’application vient d’être adressé à Bruxelles en ce sens -  et l’Europe a emboîté le pas… Adieu Cotons-Tiges, couverts, assiettes, pailles, bâtonnets mélangeurs pour boissons, tiges pour ballons en plastique, produits en plastique oxodégradable, emballages alimentaires ou encore récipients pour boissons élaborés à partir de polystyrène expansé… Le Parlement européen a également fixé un objectif de collecte de 90 % pour les bouteilles en plastique d’ici 2029. Ces dernières devront contenir 25 % de produit recyclé dans leur fabrication d'ici 2025 puis 30 % d'ici 2030.

Le texte européen prévoit également une application renforcée du principe « pollueur-payeur » qui s’appliquera aux pêcheurs afin qu’ils supportent le coût de collecte des filets perdus en mer. Ne reste plus qu’à respecter et faire appliquer cette nouvelle réglementation… C’est en tout cas une première mesure dans l’océan de ce qu’il reste à faire pour préserver notre planète… D’ores et déjà, nous pouvons contribuer à limiter l’usage de bouteilles en plastique : boire l’eau du robinet est une alternative écologique et économique. Il y a bien d’autres conseils pour lutter contre les microplastiques. En attendant, profitez bien de vos vacances… mais ne faites pas partir en congés votre consommation responsable !

 

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir