Commerce - Contre la nuisance du démarchage

Commerce - Contre la nuisance du démarchage

L’affaire n’est pas récente, elle a déjà quelques décennies… Au cours des 20 dernières années, le démarchage téléphonique intempestif s’est intensifié, suscitant l’exaspération des Français. Face à ce fléau, et alors que les secteurs qui recourent le plus à cette technique de prospection commerciale, particulièrement intrusive, sont aussi ceux qui concentrent les litiges de consommation (rénovation énergétique, assurances, télécommunications, fourniture d’énergie), l’UFC-Que Choisir en a fait un de ses combats… Et, grâce à la mobilisation des consommateurs, a obtenu plusieurs avancées concrètes.

Ce qu'il faut savoir

En 2000, la concurrence fait rage dans les télécoms : des démarcheurs indélicats sont prêts à tout pour recruter de nouveaux abonnés. Quelques années plus tard, c’est l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie qui donne l’occasion aux fournisseurs alternatifs de démarcher leurs prospects par téléphone, avant que la rénovation énergétique ne soit instrumentalisée pour démultiplier les appels de commerciaux peu scrupuleux, avec notamment les fameuses « isolations à 1 € »… Aujourd’hui, tout ou presque se vend par le biais du démarchage téléphonique. À tel point que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se plaindre de ces appels incessants et insistants, constatant une recrudescence au cours des dernières années.

 

L’échec de Bloctel

Obtenue dans le cadre de la loi Consommation, dit loi Hamon, la liste d’opposition au démarchage téléphonique devait assainir la situation. En effet, depuis le 1er juin 2016, les particuliers ne souhaitant plus être démarchés par téléphone peuvent s’inscrire sur la liste antidémarchage téléphonique baptisée Bloctel. Début 2017, alors que le gouvernement se félicite des premiers résultats de Bloctel, l’UFC-Que Choisir publie, elle, les résultats alarmants d’une enquête (1) sur l’échec du dispositif, selon laquelle les inscrits à Bloctel ne constataient pas de baisse significative des appels et évoquaient des signalements d’appels intempestifs restés sans suite…

L’association plaide alors pour un renversement du système avec une interdiction par défaut du démarchage téléphonique sans consentement préalable exprès des consommateurs (système d’opt-in), et la mise en place d’un préfixe unique permettant d’identifier les appels commerciaux. L’association lance une première pétition qui réunit en quelques semaines plus de 100 000 signataires.

Une image contenant personne, homme, intérieur, complet

Description générée automatiquement

En avril 2018, le député Pierre Cordier dépose une proposition de loi (2) reprenant en grande partie les demandes de l’UFC-Que Choisir. Celle-ci prévoit notamment d’obliger les entreprises à obtenir l’accord exprès des consommateurs avant d’utiliser leurs données personnelles à des fins commerciales (opt-in).

Parallèlement, l’UFC-Que Choisir publie les résultats sans appel d’un sondage exclusif (3) afin d’inciter les députés à voter massivement ce texte. Mais en juin 2018, alors que la proposition de loi sur le démarchage téléphonique est sur le point d’être discutée à l’Assemblée nationale, le gouvernement dépose et fait adopter une série d’amendements visant à la vider de sa substance avec une série d’arguments fallacieux (4). Dépouillée de son intérêt consumériste, la proposition de loi est adoptée (son auteur s’abstenant) en première lecture par l’Assemblée nationale… Elle limite néanmoins l’admission du démarchage téléphonique vis-à-vis des inscrits à Bloctel aux seules « sollicitations ayant un rapport direct avec l’objet d’un contrat en cours » afin de couper court à la notion floue de « relations contractuelles préexistantes » permettant à des opérateurs de contacter d’anciens clients… Cette proposition de loi ne sera jamais examinée au Sénat. Face à la fronde de plusieurs députés et sous la pression des consommateurs, le gouvernement s’engage à créer un groupe de travail aux fins de trouver des solutions au problème.

 

Un marathon législatif de 2 ans

En juillet 2018, un groupe de travail est mis en place au sein du Conseil national de la consommation (CNC) sur le démarchage téléphonique. Les travaux débutent en septembre de la même année. L’UFC-Que Choisir est nommée rapporteur du groupe de travail au nom du collège consommateurs. Sans attendre les conclusions du groupe de travail, une nouvelle proposition de loi signée Christophe Naegelen est présentée et discutée à l’Assemblée nationale. À la veille de la discussion, les associations de consommateurs (l’Association Force ouvrière des consommateurs [AFOC], Consommation Logement Cadre de vie [CLCV], le Conseil national des associations familiales laïques [CNAFAL], la Confédération Syndicale des Familles [CSF], Familles de France, Familles rurales et l’UFC-Que Choisir) s’alarment de certaines propositions (5) contenues dans le texte et exhortent les députés à mettre en place un dispositif d’opt-in qui s’inscrit parfaitement dans la logique du RGPD (Règlement général sur la protection des données), lequel invite les consommateurs à reprendre la main sur leurs données personnelles et en appelle à la responsabilisation des entreprises. L’Assemblée adopte le texte à une écrasante majorité.

 

Notes

(1) Enquête démarchage téléphonique : une pétition contre le harcèlement ! https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-enquete-demarchage-telephonique-une-petition-contre-le-harcelement-n24153/, 31/01/2017.
(2) Démarchage téléphonique : bientôt une nouvelle loi ? https://www.quechoisir.org/actualite-demarchage-telephonique-bientot-une-nouvelle-loi-n53285/, 22/03/2018.
(3) Démarchage téléphonique : 88% des Français veulent avoir dit « oui » avant ! https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-demarchage-telephonique-88-des-francais-veulent-avoir-dit-oui-avant-n56177/, 20/06/2018.
(4) Loi sur le démarchage téléphonique : le gouvernement n’en veut pas, https://www.quechoisir.org/actualite-loi-sur-le-demarchage-telephonique-le-gouvernement-n-en-veut-pas-n56365/, 22/06/2018.
(5) Démarchage téléphonique : le remède pire que le mal ! https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-demarchage-telephonique-le-remede-pire-que-le-mal-n61466/, 05/12/2018.

 

 

Ce que nous avons obtenu

À l’arrivée, la loi définitivement adoptée en juillet dernier comprend donc plusieurs avancées réclamées par l’association :

  • l’interdiction du démarchage dans le domaine de la rénovation énergétique ;
  • un renforcement des sanctions dont les montants ont été décuplés pour les rendre plus dissuasives : 75 000 € pour les personnes physiques et 375 000 € pour les entreprises en cas d’abus ;
  • un renforcement de Bloctel : dorénavant, les inscrits à Bloctel ne pourront être appelés que par les opérateurs avec lesquels ils ont un contrat en cours et uniquement pour des sollicitations en lien avec l’objet de ce contrat ;
  • la lutte contre les appels frauduleux via des obligations renforcées pour les opérateurs téléphoniques s’agissant des arnaques aux fins de rappeler un numéro surtaxé ou encore s’agissant de la véracité des numéros. À défaut d’authentification de l’appel, ils ne devront pas l’acheminer ;
  • la mise en place de tranches horaires : un décret déterminera les tranches horaires autorisées pour le démarchage téléphonique.

     

Si ce n’est pas le grand soir des consommateurs, ces avancées devraient réduire le nombre d’appels intempestifs, particulièrement pour les inscrits à Bloctel. Mais l’UFC-Que Choisir entend rester mobilisée et œuvrer à renforcer encore la lutte contre ce fléau.
 

Une image contenant homme, tenant, debout, avant

Description générée automatiquement

Voir aussi

Présentation

Démarchage téléphonique • Notre combat contre ce fléau Publié le : 21/07/2020 

Au cours des vingt dernières années, le démarchage téléphonique intempestif s’est intensifié, suscitant l’exaspération des Français. Les secteurs qui recourent le plus à cette technique de prospection commerciale (rénovation énergétique, assurances, télécommunications, fourniture énergie), particuli

Action UFC-Que Choisir

Démarchage téléphonique • Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore Publié le : 03/06/2020 

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment

Action UFC-Que Choisir

Démarchage téléphonique • Le remède pire que le mal ! Publié le : 05/12/2018 

A la veille de la discussion de la proposition de loi tendant à renforcer l’encadrement du démarchage téléphonique, l’AFOC, la CLCV, le CNAFAL, la CSF, Familles de France, Familles rurales et l’UFC-Que Choisir s’alarment de certaines propositions contenues dans ce texte qui, loin d’assainir la

Action UFC-Que Choisir

Démarchage téléphonique • 88% des français veulent avoir dit « oui » avant ! Publié le : 20/06/2018 

A la veille de la discussion à l’Assemblée nationale de la proposition de loi tendant à renforcer l’encadrement du démarchage téléphonique, l’UFC-Que Choisir publie les résultats sans appel d’un sondage exclusif qui doit inciter les députés à voter massivement pour un véritable renforcement de la

Action UFC-Que Choisir

Rénovation énergétique : halte au démarchage • Un raz-de-marée de litiges Publié le : 07/02/2018 

Plus de 10 ans après le Grenelle de l’environnement et 3 ans après la loi de transition énergétique, la France peine toujours à atteindre ses objectifs de rénovations de logements pour lutter contre le changement climatique1. L’UFC-Que Choisir, alertée par une fulgurante recrudescence de litiges lié

Action UFC-Que Choisir

Enquête démarchage téléphonique • Une pétition contre le harcèlement ! Publié le : 31/01/2017 

Alors que le Gouvernement se félicitait récemment des premiers résultats de Bloctel, le service d’opposition au démarchage téléphonique, l’UFC-Que Choisir publie les résultats alarmants d’une enquête(1) sur l’ampleur actuelle du démarchage téléphonique et les limites de Bloctel. L’association

CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.