Retour au Comparatif Appareils photo numériques compacts et bridges (129 appareils photo numériques compacts et bridges)

Canon PowerShot SX50 HS

Canon PowerShot SX50 HS

12 Mpix - 24 mm - 1200 mm

Mis à jour le : 27/04/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Performances décevantes en lumière réduite
  • Présence appréciable d’un viseur, mais sa définition est insuffisante
  • Mode rafale décevant (2,1 images/s)

Le Canon PowerShot SX50 HS, lancé en août 2012, est un appareil photo compact bridge avec viseur électronique, écran orientable et zoom extrêmement puissant 50× (focales 24-1200 mm). Son sélecteur de mode donne un accès direct aux modes PASM (programme auto et réglages manuels d’ouverture et de vitesse). Il intègre une griffe porte-flash et propose un format d’image RAW. Avec de telles caractéristiques, il cible les utilisateurs avancés. L’appareil embarque également un capteur 12 Mpixels.

Comme la plupart des appareils photo, le PowerShot SX50 HS est capable de fournir de belles images en lumière du jour et lorsqu’il est utilisé sur pied. Mais en lumière réduite il est mis en difficulté, notamment pour les prises de vue à main levée où son stabilisateur d’image a du mal à corriger le bougé (lors de notre test du stabilisateur, la plupart des images ont été floues). Son flash est puissant mais manque un peu d’uniformité.

L’écran est un peu plus petit que la moyenne, mais il offre une bonne définition (461 kpixels pour 71 mm de diagonale). Orientable et offrant un très bon angle de vue, il permet aisément les autoportraits et autres prises de vue effectuées à bout de bras. Il peut être difficile à lire au soleil (comme la plupart des appareils photo).

La présence d’un viseur est appréciable. Celui, électronique, du PowerShot SX50 HS offre un cadrage précis du sujet, mais il est d’une moindre définition (202 000 points seulement).

Le temps de démarrage est dans la moyenne (2,3 s). Une fois allumé, il est rapide avec un délai de déclenchement de 0,13 s (une fois la mise au point faite sur le sujet). Entre deux prises de vue, il fait patienter 2 s, c’est moyen. Enfin il propose un mode rafale peu intéressant : 2,1 images/s (JPEG).

Les vidéos sont en haute définition 1920 pixels × 1080 lignes. L’autofocus, le zoom et le stabilisateur restent actifs pendant l’enregistrement. Comme pour la photo, la qualité d’image en mode vidéo est bonne en plein jour et moyenne lorsque la lumière baisse. Le son enregistré en stéréo via le micro interne est satisfaisant (pas de possibilité de brancher un micro externe).

Neil McPherson

Neil McPherson

Rédacteur technique