CONSEILS
Films et séries

Les principaux services de streaming

Les plateformes de vidéo à la demande par abonnement sont désormais bien installées dans le quotidien des Français. Les prix sont assez homogènes de l’une à l’autre ; Netflix, Amazon Prime Video, OCS, Canal+ Séries, Apple TV+ et Disney+ tentent de se distinguer par leurs contenus. Tour d’horizon des principaux services.

Depuis l’arrivée de Netflix en France en 2014, les plateformes de SVOD (Subscription video on demand) se sont durablement installées dans le quotidien des amateurs de films et séries. Ces services de vidéo à la demande par abonnement proposent des films, des séries, des documentaires en illimité contre 6 à 20 € par mois, résiliable à tout moment. Un foyer français sur trois est abonné à Netflix et, tous services confondus, la vidéo à la demande par abonnement compte 8,7 millions d’utilisateurs quotidiens. 

Portées par la popularité des séries ‒ américaines d’abord, internationales ensuite ‒ et leur offre attractive, leur facilité d’accès (sur téléviseurs, mais aussi tablettes et smartphones), les plateformes de streaming répondent à une demande forte de notre époque. Aujourd’hui, les contenus sont enrichis, plus variés (émissions de cuisine, documentaires, dessins animés, etc.) et multiculturels. Certaines plateformes, notamment Amazon, ont même mis la main sur les droits de retransmission d’événements sportifs sacrés en France : le géant du web diffuse les matchs en soirée de Roland-Garros et certains match de Ligue 1 et de Ligue 2 de foot (droit acquis jusqu’en 2024). Parallèlement, l’offre en films et séries continue de s’étoffer jour après jour. 

Au total, on recensait 78 plateformes en France en 2020. La plupart sont confidentielles et positionnées sur des contenus spécifiques (manga, sport, jeunesse, spectacle vivant, cinéma d’auteur, etc.). Mais les principales sont incontournables. Tour d’horizon.

Les principaux services de streaming

  Abonnement mensuelAbonnement annuelNombre d’écrans simultanés
NetflixEssentiel avec pub5,99 €-1
Essentiel10,99 €-1
Standard13,49 €-2
Premium19,99 €-4
Amazon Prime Video6,99 €69,90 €3
OCS2 écrans10,99 €-2
3 écrans12,99 €-3
Canal+ Séries1 utilisateur6,99 €-1
2 utilisateurs9,99 €-2
4 utilisateurs11,99 €-4
Apple TV+6 utilisateurs (Partage Familial)9,99 €-6
Disney+Standard avec publicité5,99 €-2
Standard8,99 €89,90 €2
Premium11,99 €119,90 €4
Paramount+7,99 €79,90 €2

Netflix, le pionnier

Netflix, présent en France depuis fin 2014, a réveillé le marché de la vidéo à la demande par abonnement qui balbutiait jusqu’alors. Aujourd’hui, il est ultradominant : il revendique 10 millions d’abonnés en France. Son argument phare n’est plus le prix : Netflix est parmi les services de streaming les plus chers. Mais selon Médiamétrie, 61 % et 58 % des abonnés à Canal+ Séries et à Amazon Prime Video regardent néanmoins aussi des contenus sur Netflix (2).

Abonnements

  • Essentiel avec pub : 5,99 €/mois (1 écran, contenus HD) 
  • Essentiel : 10,99 €/mois (1 écran, contenus HD) 
  • Standard : 13,49 €/mois (2 écrans simultanés, contenus Full HD)
  • Premium : 19,99 €/mois (4 écrans simultanés, contenus Full HD et ultra-HD)

Contenus accessibles en streaming et en téléchargement (hors connexion Internet), sauf dans le cadre de l’offre Essentiel avec pub (uniquement en streaming).

Accès

Il est possible de souscrire au service depuis le site Internet de Netflix, depuis l’application mobile (à télécharger dans l’App Store ou le Google Play Store) ou depuis l’application proposée dans l’interface des box Internet. Netflix est en effet distribué par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR. Free intègre même l’offre Essentiel dans son package de services avec la Freebox Delta (49,99 €/mois). Netflix a aussi noué un partenariat avec Canal+, qui intègre l’offre Essentiel dans le pack Ciné-Séries à 34,99 €/mois.

Catalogue

C’est sans doute le plus vaste, et le catalogue de Netflix s’enrichit de dizaines de titres chaque mois. Des films, des séries, des documentaires… Chacun trouvera toujours quelque chose à regarder. Netflix propose de très nombreuses productions originales dans différents domaines, de l’animation japonaise (The Seven Deadly Sins, Les Chevaliers du Zodiaque…) aux séries (13 Reasons Why, The Crown, Life, Stranger Things…) en passant par les films (Mowgli : La légende de la jungle, Banlieusards…) ou les spectacles d’humoristes (Dany de Boon : Des Hauts-de-France, Fary is the new black…). Il négocie aussi les droits de diffusion exclusive de certains programmes.

Amazon Prime Video, la vidéo… en plus !

Chez Amazon, le streaming est l’un des services inclus dans le programme de fidélité Amazon Prime à 6,99 €/mois. Films, documentaires, spectacles et séries s’ajoutent à la livraison gratuite en 1 jour ouvré, aux 5 Go de stockage gratuit dans le cloud Amazon Drive (Amazon a néanmoins annoncé la fermeture de ce service au 31/12/2023), aux courses livrées en moins de 2 h (Amazon Now), aux jeux vidéo et aux ebooks à volonté (Prime Gaming et Prime Reading) et à la musique en illimité (Prime Music).

Abonnements

  • 6,99 €/mois ou 69,90 €/an pour souscrire au programme de fidélité Amazon Prime, qui donne accès à Amazon Prime Video. Jusqu’à 3 écrans en simultané, contenus en HD.
  • Amazon propose aussi Prime Student, une offre pour les étudiants à 34,95 €/an (4 ans maximum).
  • Contenus disponibles en streaming et en téléchargement (hors connexion Internet).
  • Un « Pass Warner » à 9,99 €/mois donne accès à l’ensemble des séries HBO et aux 12 chaînes Warner Bros Discovery (Warner TV, Discovery Channel, Cartoon Network, etc.).

Accès

Amazon Prime Video est disponible pour les abonnés au programme Prime. Le service est accessible avec ses identifiants Amazon depuis le site Internet dédié (www.primevideo.com), depuis l’application mobile (à télécharger dans l’App Store ou le Google Play Store) ou depuis les applis des box et TV connectées.

Les abonnés Freebox Delta (49,99 €/mois) ont accès à Amazon Prime Video sans surcoût. 

Catalogue

À ses débuts, le catalogue de Prime Video était pâlichon face à ceux de ses concurrents. Il se distinguait de Netflix par son catalogue cinéma. Désormais, Amazon propose toujours autant de films, mais aussi des séries à succès (Fleabag, Maradona, Mixte, Mr Robot, Reacher, Upload, etc.), des spectacles (Qui rit sort), des documentaires (Montre jamais ça à personne). 

En octobre 2022, Amazon a signé en France des accords avec Warner Bros Discovery et Sony, avec à la clé des accords de diffusion, exclusive ou non, de séries (DMZ, Peacemaker, Pretty Little Liars, The Original, etc.) et de films (Spider-Man : No Way Home, Uncharted, Morbius, etc.). Au printemps 2021, Amazon mettait la main sur le studio MGM, ses 4 000 films et 17 000 épisodes de séries. Et début 2023, le géant a récupéré le très convoité catalogue de HBO (Game of Thrones, Westworld, The Last of Us, etc.), perdu par OCS (qui, pour sa part, disparaît). Un catalogue désormais très musclé. 

Canal+ Séries, la riposte de Canal+

Lancée en mars 2019, Canal+ Séries est la riposte de Canal+ pour faire face à Netflix. Il s’agit de l’offre la moins chère pour pénétrer l’univers Canal, un service dédié au streaming de séries. Le contenu de la plateforme, fait de séries originales, de séries américaines, européennes, de films d’animation et de documentaires, est riche et de qualité. 

Abonnements

Toutes les offres intègrent de la HD et de la 4K.

  • 6,99 €/mois pour 1 utilisateur
  • 9,99 €/mois pour 2 utilisateurs simultanés
  • 11,99 €/mois pour 4 utilisateurs simultanés

Contenus disponibles en streaming et en téléchargement (hors connexion Internet).

Distribution

Canal+ Séries est disponible sur ordinateur, smartphone, tablette et téléviseurs connectés (Samsung, Sony, LG, Hisense via l’application myCanal). Le service est aussi proposé sur clés TV (Apple TV, Android TV, Apple TV) et consoles de jeu (Xbox et Playstation). Vous retrouverez également les offres Canal+ dans les box de Free, SFR, Orange et Bouygues Telecom.

Catalogue

Le catalogue de Canal+ Séries est constitué de créations originales (Le bureau des légendes, Marie-Antoinette, La guerre des mondes, Le flambeau, Validé, Versailles, etc.), de séries américaines et européennes (Désordres, Killing Eve, Mood, The Shield, etc.), de séries animées (Les cahiers d’Esther, Moot-Moot, etc.) et de séries documentaires. L’offre intègre aussi tout le catalogue de la plateforme Lionsgate+ (ex-Starzplay), constitué de nombreux films et séries.

Apple TV+, l’originale

Lancée en 2019, Apple TV+ ne propose que des créations originales d’Apple : séries, films, documentaires, émissions pour enfants, spectacles, etc. Le catalogue est moins riche que sur les autres plateformes, qui financent la production de programmes et en achètent d’autres. Mais les contenus d’Apple, on ne les trouve que chez Apple.  

Abonnements

Lancé à 4,99 €/mois ou 49 €/an, l’abonnement à Apple TV+ coûte aujourd’hui 9,99 €/mois et la firme de Cupertino ne propose plus de formule annuelle. 6 personnes pourront profiter d’un même abonnement en passant par la fonction de partage familial d’Apple.

Accès

Le service d’Apple est disponible depuis une Apple TV et sur iPhone ou iPad depuis l’application à télécharger dans l’App Store. Il est également proposé dans l’app Apple TV sur certaines smart TV (Samsung, LG et Sony), chez Free, Google TV, Roku, Playstation et Xbox. Les contenus sont enfin accessibles depuis un navigateur (Safari, Chrome, Firefox) sur le site tv.apple.com.

Catalogue

Apple décrit son mince catalogue comme un choix de la qualité sur la quantité. De fait, l’offre de contenus d’Apple TV+ est sans comparaison avec celle de Netflix ou d’Amazon : vous n’y trouverez que quelques centaines de films, séries, documentaires, mais tous sont des créations originales exclusives.

Disney+, l'empire contre-attaque

Aux États-Unis, Disney+ a enregistré 10 millions d’inscriptions dès le premier jour. Lancé en France quelques mois plus tard, en mars 2020, et dans des dizaines de pays par la suite, le service compte aujourd’hui plus de 152 millions d’abonnés (221 millions en comptant les abonnés à ses autres plateformes, Hulu et ESPN+). La plateforme est détenue par l’empire Walt Disney Company par l’intermédiaire de ses filiales Pixar Animation Studios, Marvel Studios, Lucasfilm et National Geographic Channel.

Abonnements

Disney+ est accessible pour un abonnement de 8,99 €/mois ou 89,90 €/an depuis février 2021. Désormais, il propose aussi un abonnement avec publicité à 5,99 € (1080p Full HD, sans téléchargement) et un abonnement Premium à 11,99 €/mois ou 119,90 €/an (résolution jusqu’à 4K HDR, possibilité de télécharger des contenus).

Accès

Inscription sur DisneyPlus.com depuis le navigateur web d’un ordinateur ou d’un appareil mobile, ou depuis l’application Disney+ (iOS, Android). Disney+ est également disponible sur les TV connectées (Android TV, Hisense, LG sous WebOS, Panasonic, Samsung sous Tizen), clés TV (Amazon Fire TV , Chromecast, Apple TV, Roku), consoles de jeu (Playstation, Xbox) et box opérateurs.

Catalogue

Le catalogue Disney+ rassemble plus de 500 films, 15 000 épisodes et 80 productions originales Disney+. Vous y trouverez notamment des séries originales telles que Falcon et le Soldat de l'Hiver, The Mandalorian et High School Musical - La Comédie Musicale : La Série. Il compte aussi les superbes documentaires signés National Geographic.

Paramount+, la plus récente

On savait Paramount+ sur la ligne de départ, voici le service officiellement lancé en France. Avec lui, arrivent des contenus provenant des chaînes du groupe MTV, Showtime, Comedy Central, CBS, Nickelodeon et le catalogue de Paramount Pictures. Lancé aux États-Unis en 2014 (sous le nom de CBS All Access), le service compte déjà plus de 40 millions d’abonnés. Un concurrent sérieux pour Netflix, Amazon Prime, Disney+ et les autres. 

Abonnements

L’abonnement coûte 7,99 €/mois ou 79,90 €/an. Mode hors connexion disponible pour certains contenus.

Accès

Paramount+ est disponible depuis le site Paramountplus.com ou l’application mobile (iOS, Android). Les appareils suivants sont également compatibles : téléviseurs Samsung récents (après 2017), Android TV, clés Amazon Fire, Chromecast et Roku, Apple TV. Orange et Canal+ sont distributeurs du service.

Catalogue

Le service revendique 4 000 programmes, films, séries, documentaires, etc. Le catalogue de Paramount+ regroupe les programmes des chaînes Showtime (Dexter, Californication, etc.), CBS (Magnum), MTV (Jackass), Comedy Central (South Park), Nickelodeon (Bob l’Éponge, Dora l’exploratrice) et de Paramount Pictures (Le Parrain, Star Trek, Top Gun, Titanic, Transformers…). Paramount+ promet aussi des contenus exclusifs, et un accord signé avec Gaumont lui permet de proposer 200 films supplémentaires au lancement. 

Les plateformes de cinéma d’auteur, pour les cinéphiles exigeants

La Cinetek

La plateforme a constitué son catalogue de 1 400 longs métrages (dont 450 en exclusivité) en demandant à 80 réalisateurs de dresser la liste de leurs 50 films de chevet. Ce service offre une mine d’infos (biographies, filmographies) et des bonus. 

  • Accessible sur ordinateurs, smartphones et tablettes
  • Compatible Chromecast
  • 1 flux simultané
  • Tarifs : location d’un film pour 2,99 € ; abonnement à une sélection de 10 films/mois pour 2,99 €/mois ou 30 €/an

Mubi

Elle base son offre sur les films cultes, classiques et indépendants, récompensés en festivals. Chaque jour, la plateforme en ajoute un à son catalogue et en supprime un autre, si bien que 30 seulement sont disponibles. 

  • Accessible sur ordinateurs, smartphones, tablettes et via Apple TV, Playstation, Roku et Samsung Smart TV
  • En streaming ou en téléchargement
  • 5 appareils par compte, 2 flux simultanés
  • Compatible Google Cast et Airplay
  • Tarifs : 11,99 €/mois ou 95,88 €/an, 7 jours d’essai gratuit

Tënk

Tënk se focalise sur les documentaires d’auteurs. La plateforme propose 70 films en permanence et en ajoute 7 nouveaux chaque vendredi, pour une diffusion de 2 mois. Ils sont ensuite proposés à la location (2 €/48 h) parmi les 600 disponibles en VOD. 

  • Accessible sur ordinateurs, Android TV et Apple TV
  • Compatible Airplay et Chromecast
  • Disponible en streaming uniquement
  • Tarifs : 6 €/mois ou 60 €/an

UniversCiné

Plateforme dédiée au cinéma indépendant. Son catalogue de 5 000 longs métrages comprend des classiques contemporains, mais aussi des pépites plus confidentielles. 

  • Tarifs : location à partir de 2,99 € ou abonnement (6,99 €/mois, 9,99 €/mois ou 15,99 €/mois selon le catalogue choisi)
  • Accessible sur ordinateurs, smartphones, tablettes, Android TV, Apple TV, Amazon Prime Video, box Orange
  • Compatible Chromecast et Airplay

Filmo

L’un des pionniers de la vidéo à la demande. Créé en 2008, le service sélectionne les films de réalisateurs internationaux, les regroupe par thèmes ou sujets d’actualité et offre des bonus (coulisses, scènes coupées, anecdotes de tournage, etc.). 

  • Accessible sur ordinateurs, smartphones, tablettes, TV connectées, Amazon Prime Video, Molotov.tv et les box Internet
  • Tarifs : abonnement illimité à 6,99 €/mois ou 69,99 €/an

OCS, la fin d’un pilier français

OCS, acteur majeur du streaming vidéo en France (3,3 millions d’abonnés), devrait disparaître dans les prochains mois. Orange, son principal actionnaire, vient en effet de céder l’entreprise, ainsi que les activités de production Orange Studio, à son partenaire historique Canal+. Le petit bouquet français, en concurrence avec les mastodontes américains que sont Netflix, Amazon, Disney+ ou Paramount+, était lourdement déficitaire. Les clients devraient migrer vers Canal+ à mesure du lancement de nouvelles offres commerciales. 

Mk2 Curiosity, garanti sans algorithmes

Avec son offre mk2 Curiosity, mk2 s’adresse aux cinéphiles. Le groupe se distingue en promettant qu’aucun algorithme ne viendra orienter les choix du spectateur, qui sera guidé dans le catalogue à travers une sélection mise au point par des programmateurs. mk2 préfère parler de « club-ciné » en ligne plutôt que d’offre de vidéos à la demande. Son ambition est même de s’imposer comme un média de cinéma, rythmé par une newsletter hebdomadaire.

Abonnements

mk2 propose 3 films dans le cadre d’un accès gratuit sous forme AVOD (Advertising video on demand, c’est-à-dire avec publicité). Pour couper la pub et accéder à l’intégralité du catalogue, il faut s’abonner pour 5,99 €/mois sans engagement. Dans tous les cas, il faut créer un compte.

Accès

Vous pouvez souscrire au service et accéder aux contenus depuis le site dédié (www.mk2curiosity.com) ou depuis l’application mobile disponible sous Android et iOS. Notez que l’application est compatible avec Chromecast et avec Airplay, ce qui permet de diffuser les vidéos sur votre téléviseur s’il est compatible. Vous trouverez aussi l’application dans les stores de l’Apple TV et des Android TV.

Catalogue

mk2 Curiosity propose un catalogue composé de 400 films, documentaires et courts-métrages. Loin des blockbusters qui font le succès des plateformes concurrentes, mk2 décrit son catalogue par auteurs et réalisateurs, et par thématique. Au lancement, on retrouve par exemple le film à sketchs de John Landis, Hamburger Film Sandwich ; le documentaire Jodorowsky’s Dune (Frank Pavich) sur le projet chaotique du réalisateur Jodorowsky d’adapter en film le roman Dune de Frank Herbert ; mais aussi des œuvres signées Ryusuke Hamaguchi, Andrea Arnold, Robert Bresson, Michael Haneke, Tobe Hooper, Abbas Kiarostami, Krzysztof Kieślowski, Laura Poitras, Lotte Reiniger, Frederick Wiseman, Edward Yang… Avis aux connaisseurs !

Free Oqee Ciné

Pour sa première offre de streaming, Free mise sur le tout gratuit. Les programmes seront ponctués de publicités (AVOD, pour Advertising video on demand). Oqee Ciné est réservé aux abonnés Freebox. 

Abonnements

Aucun abonnement, l’accès est gratuit (réservé aux abonnés Freebox).

Accès

Vous pourrez accéder aux films et aux séries depuis votre Freebox Player (Freebox Révolution, Pop et Free Devialet) ou via l’application smartphone Oqee by Free (iOS et Android), sur les Apple TV et les téléviseurs Android TV.

Catalogue

Le service de Free ouvre un catalogue de 300 films et séries. Au programme, des blockbusters (Limitless, xXx, Godzilla, Hellboy…), des films jeunesse (Les Muppets dans l’Espace, Tintin, Stuart Little 2…), des séries (Damages, Drôles de dames, StartUp, Taken…), des comédies (Nuits blanches à Seattle, 30 ans sinon rien), des thrillers, des dessins animés et des drames. Une offre pour le très grand public.

Spliiit • L’idée fûtée qui agace les géants

Le Monde et l’Équipe pour s’informer, Deezer ou Spotify pour écouter de la musique, Microsoft 365 pour profiter de logiciels de bureautique, Apple Arcade pour jouer en ligne, et bien sûr Netflix, Amazon Prime Video et Canal+ Séries, pour ne rien rater des séries et films du moment… Avec autant d’abonnements, la facture finit salée ! À moins de s’intéresser à Spliiit, cette start-up lancée sur une idée toute simple : rassembler les utilisateurs pour partager les abonnements. Chacun peut proposer au partage son propre abonnement à un service, et profiter à moindre coût de l’abonnement de quelqu’un d’autre pour une autre plateforme. 

Aujourd’hui, via Spliit, on peut accéder à Disney+ pour 2,71 €/mois (au lieu de 8,99 €), à Netflix pour 5,08 €/mois (au lieu de 17,99 €) ou encore à Deezer pour 3,50 €/mois (au lieu de 10,99 €) ! À l’inverse, partager votre abonnement Disney+ peut vous rapporter 6,75 €/mois. 

L’offre, certes intéressante, soulève toutefois des questions. Est-elle bien légale ? Les conditions générales de Netflix, Deezer et les autres interdisent bien toute utilisation commerciale de leur service. Mais ce sont les abonnés, et non pas Spliiit, qui y contreviennent. La start-up se positionne comme un « agent prestataire de services de paiement » : il met les utilisateurs en relation et gère les paiements, rien de plus. En clair, en partageant votre accès via Spliiit, c’est vous qui êtes fautif ! Les risques encourus sont toutefois faibles… Le pire scénario conduirait peut-être la plateforme concernée à mettre un terme à votre abonnement, après plusieurs avertissements sans doute.

Autre question : pourquoi les plateformes laissent-elles faire Spliiit, alors qu’a priori, chaque partage d’abonnement revient à laisser filer un abonné potentiel ? L’entreprise revendique 110 000 clients actifs, sûrement trop peu pour que la nuisance justifie les frais de justice qu’entraînerait une procédure. À moins d’en avoir les moyens… À ce jour, trois plateformes, Apple, Netflix et Disney+, ont attaqué Spliiit en justice pour contrefaçon, violation des conditions générales d’utilisation, concurrence déloyale et parasitisme. L’affaire suit son cours.

Camille Gruhier

Camille Gruhier

Chef de rubrique

Lire aussi

Soutenez-nous, rejoignez-nous

La force d'une association tient à ses adhérents ! Aujourd'hui plus que jamais, nous comptons sur votre soutien. Nous soutenir

image nous soutenir

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter hebdomadaire ! Actus, tests, enquêtes réalisés par des experts. En savoir plus

image newsletter