Retour au Comparatif Appareils photo numériques compacts et bridges (129 appareils photo numériques compacts et bridges)

Panasonic Lumix DMC-LF1

Panasonic Lumix DMC-LF1

12 Mpix - 28 mm - 200 mm

Mis à jour le : 27/04/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Écran fixe (non orientable)
  • Pas de griffe pour flash externe
  • Pas de prise micro

Le Panasonic Lumix DMC-LF1, lancé en juin 2013, est un appareil photo compact bridge doté d’un zoom optique 7,1x (focales 28-200 mm) avec une grande ouverture maxi de F2 en grand angle. Il offre l’accès direct aux modes PASM via une molette et une bague de contrôle située autour de l’objectif qui permet de varier certains paramètres selon le mode de prise de vue (zoom, ISO, ouverture du diaphragme...). Le mode RAW est également présent. L’appareil intègre un viseur électronique, un écran fixe (non orientable) et un capteur 12 Mpixels.
Absence notable : griffe porte-flash.
Autres fonctions disponibles : Wi-Fi et NFC.

Le Panasonic Lumix DMC-LF1 produit de belles images et est aussi performant en lumière faible, où l’autofocus reste rapide et précis. Le flash intégré est relativement efficace. On souligne néanmoins l’absence de griffe porte-flash qui aurait permis d’utiliser un flash externe.

Il y a deux possibilités pour contrôler le zoom. Le levier classique situé à côté du bouton déclencheur ou la bague située sur l’objectif. Le zoom n’est pas particulièrement fluide et lors de son utilisation l’autofocus a tendance à « pomper ».

L'appareil intègre un grand écran de 74 mm de diagonale avec une bonne définition (920 000 points). L’écran n’est pas orientable mais présente un très bon angle de vue, ce qui facilite un peu les prises de vue à bout de bras. L’écran est peu réfléchissant et pour une utilisation au soleil il offre une bonne lisibilité par rapport à d’autres appareils.

Le viseur électronique est globalement satisfaisant même s’il est un peu petit et d’une résolution moindre (la netteté est particulièrement difficile à juger en lumière faible). Situé sur la gauche de l’appareil, son emplacement conviendra parfaitement aux utilisateurs qui privilégient l’utilisation de l’œil droit pour effectuer la prise de vue : le nez ne touche pas l’écran.

Le Panasonic Lumix DMC-LF1 s’allume en moins de 2 secondes et se déclenche en 0,24 seconde (une fois la mise au point faite sur le sujet). Entre deux prises de vue il faut patienter 0,8 seconde, ce qui n’a rien d’excessif. Cet appareil propose un mode rafale très rapide, 8,6 images/s (JPEG).

La qualité vidéo (haute définition 1920 pixels × 1080 lignes) est bonne, ainsi que la reproduction sonore en stéréo via le micro interne. On note néanmoins qu’il n’y a pas de prise micro permettant d’utiliser un micro externe.

L’appareil intègre une connectivité sans fil Wi-Fi et NFC. Le Wi-Fi autorise le déclenchement à distance et le transfert d’images sur un smartphone ou une tablette compatible (via l’application téléchargeable pour appareils Android ou iOS). Avec un appareil Android doté d’une puce NFC, la liaison Wi-Fi avec l’appareil photo peut être établie automatiquement en rapprochant les deux appareils.

Neil McPherson

Neil McPherson

Rédacteur technique