Beats PowerBeats 3 Wireless

Beats PowerBeats 3 Wireless

Sans fil Bluetooth - Adapté pour le sport

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Prix (200 € au début de notre test)
  • Gêne possible si on porte des lunettes

La marque Beats, maintenant propriété d’Apple, propose, pour près de 150 €, le PowerBeats 3 Wireless, un modèle d'écouteurs Bluetooth destiné aux sportifs. C’est une évolution du modèle PowerBeats 2. Si le design demeure inchangé, le fabricant annonce un doublement de l’autonomie qui passerait de 6 à 12 heures. Toujours selon le fabricant, ces écouteurs bénéficieraient d’un mode de recharge rapide dit « Fast Fuel ». Ce casque est fourni avec une housse de transport, un câble USB pour la recharge et quatre paires d’embouts de tailles différentes. Il est équipé d’une télécommande permettant le réglage du volume et le changement de piste. Un micro permet de répondre aux appels téléphoniques, mais pas d’en passer.

Les mesures audio de ce modèle offrent des résultats plutôt satisfaisants. La bande passante, bien que limitée à 12,7 kHz dans les aigus, est l’une des plus importantes de tous les modèles testés. La distorsion demeure limitée, même à pleine puissance. On peut juste lui reprocher une bande passante un peu chahutée avec des fluctuations assez marquées. Ces résultats plutôt positifs sont confirmés par le jury d’écoute qui a globalement apprécié ce modèle : le son est détaillé et le spectre bien restitué dans son ensemble. Ce casque offre par ailleurs une bonne dynamique. Le confort est bon, mais il peut y avoir une gêne si vous portez des lunettes, l’appareil étant équipé d’un « tour d’oreille ». Il est du coup jugé très stable. La batterie offre une autonomie fort correcte, fidèle à ce qu’annonce le fabricant : 12 h 19 pour 12 heures annoncées. Le temps de recharge complet est acceptable (100 minutes). La portée de la liaison sans fil est de plus de 75 mètres. Le seul point noir de ce modèle est, en fin de compte, son prix élevé.

François Palemon

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)