Sony MDR-XB950 N1

Sony MDR-XB950 N1

Sans fil Bluetooth - Réducteur de bruit

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Trop de graves
  • Temps de charge trop long

Avec le MDR-XB950 N1, Sony propose un appareil un peu atypique puisque ce modèle fonctionne sans fil via une liaison Bluetooth et qu’il dispose en plus de la fonction « réducteur de bruit ». C’est un casque assez imposant, de type circum-aural, qui peut être appairé rapidement, tout du moins sur les modèles Android, via le NFC. Il est livré avec un câble qui pourra être utilisé si la batterie est épuisée ainsi qu’une housse de rangement (c’est un modèle pliable). Le fabricant annonce une autonomie pouvant aller jusqu’à 22 heures avec le Bluetooth et la fonction « réducteur de bruit » activés.

Bien que notre jury l’ait moyennement apprécié, ce casque pourra plaire aux populations avides de basses fréquences et de son très grave. Si les mesures sont globalement bonnes, avec notamment une faible distorsion et une bande passante assez étendue, on observe que cette dernière est quand même très chahutée. La dynamique est correcte et le son assez « ample », mais nos jurés ont regretté une présence excessive des basses qui étouffe le reste du spectre et masque les détails. En mode filaire, le son devient un peu plus détaillé et dynamique. Le système « réducteur de bruit » offre une bonne efficacité sur le bas du spectre mais assourdit un peu le son, et lorsqu’il est activé, en l’absence de musique, un souffle est audible. C’est un modèle très simple à utiliser, les touches de contrôle étant très facilement repérables et accessibles. Par ailleurs, il est confortable mais un peu lourd (près de 300 g). L’autonomie du Bluetooth est excellente : nous avons mesuré près de 32 heures pour un niveau sonore de 80 dB, mais avec un temps de chargement incroyablement long (plus de 6 heures).

François Palemon

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)