Samsung QE55Q95T

Samsung QE55Q95T

55 '' - 140 cm

Mis à jour le : 16/09/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Prix
  • Pas de prise jack pour brancher un casque
  • Pas de réglage indépendant du volume pour un casque branché en Bluetooth
  • Absence de Google Cast

Le téléviseur QE55Q95T de Samsung, de 55 pouces (140 cm) de diagonale, fait partie de la série haut de gamme Q95T. Il est équipé d’une dalle dite QLED (entretenant ainsi la confusion avec l’OLED, dont le fonctionnement est radicalement différent) ; il s’agit d’un écran LCD « Full LED Local Dimming » ce qui, pour faire simple, doit apporter un meilleur rendu des nuances de luminosité et donc des contrastes. Il intègre aussi la technologie Quantum Dot qui améliore le rendu colorimétrique. Le QE55Q95T offre une résolution UHD de 3840 × 2160 et il est compatible HDR.

Comme sur de nombreux modèles haut de gamme de Samsung, le QE55Q95T bénéficie du boîtier déporté One Connect, qui permet de lui adresser l’ensemble des signaux via un câble unique, toutes les connexions se faisant de façon discrète sur ce boîtier déporté. L’équipement est évidemment très complet, le QE55Q95T dispose notamment d’un double tuner permettant d’enregistrer un programme pendant que l’on en regarde un autre, de la Smart TV fonctionnant sous le système d’exploitation Tizen, des connexions sans fil Wi-Fi (double bande 2.4 et 5 GHz) et Bluetooth, notamment pour brancher un casque sans fil (mais il ne propose pas de contrôle du volume indépendant de celui des haut-parleurs). Il est équipé des assistants vocaux Bixby (Samsung), Alexa (Amazon) et Google Assistant. Ce modèle offre aussi 4 entrées HDMI (dont une ARC), 2 ports USB et une sortie audio numérique optique. Il dispose de l’Airplay, mais pas de Google Cast. Samsung n’a pas oublié les adeptes des jeux vidéo en intégrant une fonction dite Real Game Enhancer+ supposée optimiser la qualité d’image et de son, c’est un écran Freesync qui synchronise la fréquence d’affichage avec les informations de la carte graphique. Il offre des réglages de l’image spécifiques à la pratique des jeux vidéo. En plus de ce 55 pouces, la série Q95T est disponible en 65, 75 et 85 pouces soit 165, 190 et 216 cm de diagonale. Nous l’avons également testé en 65 pouces.

Qualité d’image

Bien qu’il recoure à la technologie LCD, le QE55Q95T offre un écran assez peu directif, il se comporte plutôt bien dans un environnement lumineux, les reflets étant assez peu gênants. Il est en revanche assez peu uniforme, un problème récurrent sur les écrans LCD, sans que cela soit véritablement un problème. L’amélioration de la fluidité de l’image via l’Auto Motion Plus s’avère plutôt efficace, pourvu qu’il soit bien réglé. L’image est belle, mais de façon assez étonnante sensiblement moins bonne que sur le modèle de 65 pouces de la même série, que nous avons aussi testé. C’est évidemment en UHD et surtout en UHD HDR qu’il peut complètement exprimer son potentiel. L’image est très bien définie et offre beaucoup de détails mais les couleurs ne sont pas toujours bien équilibrées. Le contraste est souvent dur et trop limité dans les faibles niveaux de luminosité. En UHD HDR, un signal que l’instant encore assez peu disponible, l’image est encore plus belle, elle est toujours aussi détaillée, mais les contrastes sont meilleurs et les effets HDR spectaculaires même si l’image est parfois un peu laiteuse. Rien que pour la qualité de son image, c’est un modèle que nous pouvons conseiller.

Qualité du son

Samsung semble avoir soigné la partie audio, tout du moins si on se réfère à la présentation faite sur son site du QE55Q95T : « avec la technologie OTS, le son se déplace de manière dynamique suivant le mouvement des objets à l’écran ». Le fabricant annonce une puissance de 60 W RMS, ce qui est plutôt élevé, comparé à ce que l’on rencontre en moyenne sur les téléviseurs. Le test vient confirmer ces bonnes dispositions, le son, clair et bien équilibré, offre des graves de qualité sans distorsion. Le téléviseur s’en sort très bien quelle que soit la source, musique de film, voix… On reste cependant sur un standard de téléviseurs, le son n’atteint pas celui d’une bonne barre de son, une option que Samsung propose d’ailleurs sur son site avec ce modèle.

Facilité d’emploi

La facilité d’emploi chère à Samsung est au rendez-vous. Malgré les très nombreuses options de réglages proposés, ce téléviseur est ergonomique, que ce soit pour l’installation, l’utilisation journalière ou l’enregistrement d’un programme. L’assistance vocale et le pilotage de l’appareil à l’aide de la voix sont aussi très intuitifs.

Équipement

On retrouve un niveau d’équipement très élevé, c’est un modèle particulièrement complet… mais avec un petit bémol. Wi-Fi, Bluetooth, double tuner, enregistrement de programmes, fonction Time Shift, Smart TV, reconnaissance vocale, Alexa, Google Assistant, la liste des équipements et réglages est longue. Le petit bémol concerne l’absence d’entrée jack pour un casque. S’il reste possible d’en brancher un via le Bluetooth, il est dommage que les volumes du casque et des haut-parleurs ne puissent être réglés indépendamment l’un de l’autre, une possibilité recherchée par les malentendants.

François Palemon

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)