Action collective

Un projet qui n’a pas la santé

Publié le : 23/10/2018 

C’est au printemps dernier que le projet régional de santé en Pays de la Loire 2018-2022, de l’Agence régionale de santé, a vu le jour. Les associations locales (AL) de l’UFC-Que Choisir, qui siègent aux conseils territoriaux de santé de la région, ont participé aux consultations d’élaboration du projet. Nombre de théma­tiques ont été abordées, dont l’accessibilité aux soins, qui couvre la difficulté d’accès à un médecin généra­liste ou spécialiste, l’engorgement des services d’urgence et les dépassements d’honoraires. Dans son bulletin, l’UFC-Que Choisir de Nantes juge les dispositions du texte final – aides financières aux médecins pour l’installation, encouragement aux regroupements professionnels, par exemple – insuffisantes, au vu des grandes difficultés d’accès à un praticien dans cette région et des résultats de l’évaluation faite auprès des usagers. L’AL préconise certaines mesures qu’elle estime plus appropriées : transfert des tâches entre professionnels, cabinets médicaux au sein des services d’urgence ou inventaire des implantations de médecins selon leur secteur de tarification. Et l’AL de souligner que « pour répondre aux véritables attentes des Ligériens, il faudra être plus concret et volontariste dans la mise en œuvre de mesures plus efficaces ».