Axa ratiboise le versement

Publié le : 23/04/2015 

Désireux de venir en aide à sa fille quand elle sera plus âgée, monsieur X., un habitant de la Moselle, souscrit, en 1992, une assurance vie « plan spécial jeunes » auprès d’Axa. Le contrat prévoyait trois versements : 20 % du capital lors des 16 ans de la bénéficiaire, 30 % à ses 18 ans et 50 % pour ses 25 ans. M. X. n’a pas demandé les deux premiers versements et a continué de régler les cotisations prévues au contrat jusqu’à la 25e année de sa fille, afin de lui garantir un capital plus important. À la date anniversaire, il s’adresse à Axa pour que sa fille obtienne le capital majoré des intérêts. La société d’assurances lui propose 4 506 €, nettement moins qu’escompté. Pas d’accord, le consommateur consulte l’UFC-Que Choisir de Thionville, qui refait les calculs. Dans un courrier adressé à Axa, l’association soutient l’estimation de M. X. Peu après, ce dernier recevait 9 630 € !