Climatisation ingérable

Publié le : 30/09/2008 

En juin 2006, monsieur P., de Petite-Rosselle (57), confie sa Xantia au garage Citroën de Longeville-lès-Saint-Avold pour un contrôle de la climatisation. Montant de l'intervention : 148 euros. Juillet se passe mais la clim ne fonctionne pas. L'automobiliste retourne au garage. Nouvelle intervention et nouvelle facture (432 euros). Les anomalies persistent. Retour du véhicule au garage, trois fois entre août et octobre. Rien n'y fait. En novembre, le garagiste remplace le condensateur du circuit de climatisation (657 euros). Mais le problème demeure. Retour aux ateliers en janvier 2007, puis en juin, avec un nouveau devis de 994 euros. Cette fois, M. P. refuse et contacte l'UFC-Que Choisir de Moselle-Est. Devant l'absence de réponse du garage à ses courriers, l'association locale conseille à M. P. de saisir le tribunal d'instance et l'aide à constituer son dossier. Miracle, avant la date d'audience, la directrice du garage rembourse à M. P. tous les frais de réparations augmentés de 1 563 euros pour les désagréments subis, soit 2 800 euros.

Jean-Paul Geai