Convention

L’Académie de droit : plongée dans les litiges

Publié le : 23/05/2019 

Bernard Bruhat, président de l’UFC-Que Choisir d’Aix-en-Provence, est ravi de la convention signée entre l’association locale (AL) et l’Académie de droit d’Aix-Marseille (Adam) en début d’année 2018. Lancé sous l’impulsion d’une élève avocate qui effectuait à l’époque son stage au sein de l’AL, ce projet de « clinique juridique » est donnant-donnant : les bénévoles de l’UFC transmettent des courriels anonymisés de consommateurs en proie à un litige aux 60 étudiants de master 1 de l’Adam. Tous les domaines de la consommation peuvent être abordés : banque, commerce, immobilier, ­transports… La liste est longue. Les élèves ont 72 heures pour apporter une réponse juridique détaillée, validée par le professeur Frédéric Rouvière, directeur de l’établissement. Et le système fonctionne : durant l’année 2018, l’AL a envoyé 400 courriels ! « Cela permet aux étudiants d’être confrontés à des cas concrets et de s’exercer à la rédaction. Ils se mettent par groupes de deux ou trois. Ils sont évalués sur ce travail. Nous, nous bénéficions de réponses approfondies, qui nous font gagner beaucoup de temps dans le traitement des dossiers », se réjouit Bernard Bruhat. Les retombées pour l’association ne se sont pas fait attendre, indique son président : « Nous avons eu 100 nouvelles adhésions en 2018, 4 étudiants de l’Adam sont devenus bénévoles et nous en accueillons actuellement 3 en stage. On a de la chance, et ils ont de la chance de nous avoir ! » Un lot de bonnes nouvelles qui profitent en premier lieu aux consommateurs.

Marie Bourdellès