Cure d’austérité chez l’assureur

Publié le : 24/08/2016 

Un couple de Châtenoy-en-Bresse (71) s’inscrit pour un séjour avec cure thermale. Il verse 1 195 € et souscrit une assurance annulation auprès d’Assurial. Malheureusement, quinze jours avant le départ, l’époux tombe malade et doit être hospitalisé une vingtaine de jours. Sa femme prévient aussitôt l’établissement thermal pour annuler son séjour en joignant un certificat médical, puis elle déclare l’annulation à l’assureur, afin d’être remboursée. Face au silence de l’établissement, elle saisit l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire. Faute de réponse à ses nombreux courriers, l’association locale conseille aux époux de saisir le juge de proximité et les aide à constituer leur dossier. Quelques jours avant la convo­cation au tribunal, Assurial adresse enfin à ses clients le chèque de remboursement attendu.