Douche sur mesure

Publié le : 21/12/2015 

Deux jours après avoir com­mandé une douche sur mesure coûtant 7 147 € auprès d’Easyshower, monsieur B., de la Drôme, est hospitalisé. Il décède peu après. Très affectée, son épouse n’a pas fait valoir le droit de rétractation dans les 14 jours. Elle informe la société de la mort de son mari par courrier en annexant le certificat de décès et indique ne plus avoir besoin de cette douche commandée spécifiquement pour les besoins de son mari, diminué physiquement. Pour toute réponse, la société lui envoie une facture partielle de 1 949,18 €. La veuve saisit l’UFC-Que Choisir de la Drôme. L’association locale contacte Easyshower, qui reconnaît le manque de tact mais signale qu’elle ne fait qu’appliquer les termes du contrat pour une annulation après le délai de rétractation et qu’elle a déjà dû engager des frais pour personnaliser le matériel. L’association locale insiste et demande à l’entreprise de vérifier la date de début de fabrication pour être sûre que les frais ne pouvaient être évités. Au final, le responsable d’Easyshower a annoncé qu’il arrêtait la procédure contentieuse.