La face cachée de l'occasion

Publié le : 27/10/2009 

Un habitant du Morbihan fait l'acquisition d'un véhicule Citroën d'occasion bénéficiant de la garantie Eurocasion. Mais, en l'espace de six mois, son véhicule connaît quatre pannes successives, prises en compte par la garantie. Une cinquième panne survient, cette fois c'est le pot d'échappement catalytique qu'il faut changer. Coût : 1 000 euros, non pris en charge par la garantie car cette avarie est exclue des conditions générales. L'automobiliste raconte sa mésaventure à l'UFC-Que Choisir de Vannes. L'antenne locale confirme l'exclusion de garantie mais découvre que le véhicule a subi des transformations validées par la Drire (Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement). Il s'avère que ce véhicule a été présenté au contrôle technique en configuration camionnette. Or, l'acheteur n'avait jamais été informé des transformations subies par le véhicule. Le devoir d'information du professionnel n'ayant pas été respecté, l'UFC-Que Choisir de Vannes écrit au concessionnaire Citroën. Aussitôt, le garagiste propose un autre véhicule de mêmes caractéristiques.

Jean-Paul Geai