La responsabilité du garage reconnue

Publié le : 24/02/2009 

Propriétaire d'un Opel Combo, Serge C., un Lorrain, entretient sa voiture selon les recommandations du constructeur. À la révision des 90 000 km, Opel préconise le remplacement de la courroie de distribution et des accessoires annexes, ce qui est fait et certifié par la facture établie en février 2008. Deux mois plus tard, lors d'un voyage, son véhicule s'immobilise brutalement alors qu'il roule sur une autoroute de la Sarthe. L'auto est prise en charge par un concessionnaire local et Serge C. rentre chez lui. La réparation de la panne pourrait coûter plus de 4 000 euro. Après expertise, l'incident semble dû à la rupture d'un ­galet de renvoi. Serge C. multiplie les courriers recommandés auprès du concessionnaire qui a procédé à la révision des 90 000 km, mais ce dernier ne reconnaît aucune responsabilité. L'automobiliste contacte l'UFC-Que Choisir de Thionville. Après plusieurs courriers et appels de l'association locale, tant au concessionnaire lorrain qu'à Opel France, et expertises contradictoires, la faute incombe bien au garagiste qui a effectué l'entretien. La ­pièce défectueuse n'avait pas été remplacée. Entre-temps, le garage a changé de propriétaire, ce qui rend les négociations plus difficiles. Finalement, un accord est trouvé pour la prise en charge de la réparation. Serge C. a récupéré son Combo, ayant juste à supporter les frais de remise en état de la climatisation.

Jean-Paul Geai