Le vendeur n’avait pas la cote

Publié le : 23/06/2016 

En visite à la foire de Lyon, Guy D., de Tarare (69), passe commande d’un ensemble de meubles pour sa salle de bains. La facture s’élève à 20 000 € et le vendeur demande le versement d’un acompte de 10 %. De retour chez lui, Guy D. s’aperçoit que le bon de commande ne fait pas mention de la pose de carrelages et de faïences, alors que le commercial lui avait affirmé que ces éléments étaient compris dans le contrat. Il veut se rétracter mais les commandes passées dans le cadre d’une foire ou d’un salon n’offrent pas cette possibilité. Il s’adresse à l’UFC-Que Choisir du Rhône. L’association locale contacte le vendeur pour lui demander d’annuler la vente et rembourser l’acompte. Elle lui rappelle que la prise de commande et l’encaissement de l’acompte ne peuvent avoir lieu avant que le métrage précis ne soit opéré. Or, lors de sa visite à la foire, Guy D. n’avait pas de plan coté de sa salle de bains. La vente a été annulée et l’acompte de 2 000 € remboursé.