On remet les pendules à l’heure

Publié le : 01/08/2019 

Un horloger, affilié à la société Monaco Watch Company, ­expertise la montre de Monsieur X et l’évalue à 2 200 €. Une proposition d’achat est signée entre le professionnel et le client. Le jour même, Monaco Watch Company ­téléphone à Monsieur X et invoque une erreur d’estimation pour revenir sur ses engagements contractuels. Elle révise l’offre à 1 200 €. Le vendeur, mécontent, se tourne vers l’UFC-Que Choisir de la Drôme, qui lui suggère d’envoyer une lettre ­recommandée. L’association locale (AL) l’incite également à signaler ces pratiques commerciales déloyales aux autorités monégasques par ­l’intermédiaire de la ­Direction départementale de la protection des ­populations (DDPP) des Alpes-­Maritimes. Monsieur X appelle l’horloger et le menace de suivre le conseil de l’AL. Monaco Watch Company lui propose alors un montant de 2 080 €. L’adhérent a accepté.

Marie Bourdellès