Ordinateur

Service après-vente malveillant

Publié le : 29/05/2007 

Mlle P., de Sailly-sur-la-Lys (62), achète un ordinateur de marque Unika au supermarché Match d'Armentières (59). Quelque temps après, elle découvre un défaut sur l'écran. Elle dépose donc l'appareil au magasin, qui l'informe bientôt du refus de garantie en prétextant une malveillance de sa part. Le PC aurait subi un choc, lui avance-t-on. La cliente le récupère et constate des dégâts inexistants lors de sa remise au service après-vente. Elle conte ses déboires à l'UFC-Que Choisir de Lille, qui prend immédiatement contact avec le magasin. Intervention décisive : l'ordinateur de Mlle P. a été réparé et sa garantie prolongée de 3 mois.

Jean-Paul Geai