Taxe fantaisiste

Publié le : 20/06/2014 

Désirant se rendre au Maroc avec son camping-car, monsieur G., un habitant du Cher, achète par Internet à la société Euromer un billet pour la traversée Sète-Tanger. Il fournit tous les documents demandés afférents au véhicule et règle le prix convenu. À l’embarquement, il se voit réclamer un supplément de 380 € au motif que son véhicule n’est pas conforme à la norme camping-car. Le contrat signé en bonne et due forme, la carte grise, les explications, rien n’infléchit l’employé à l’embarquement. Comprenant qu’il n’a pas le choix, sauf de rester à quai, monsieur G. paye la somme réclamée et embarque vers le Maroc. Trois mois plus tard, il rentre comme prévu avec la même compagnie et, surprise, aucune surtaxe n’est exigée. De retour dans le Cher, il contacte l’UFC-Que Choisir de Bourges pour savoir s’il peut récupérer les 380 € injustement payés. Malgré le courrier recommandé de l’association locale, Euromer ne veut rien entendre. L’UFC-Que Choisir de Bourges conseille au particulier de saisir le juge de proximité de Montpellier, où se situe le siège social de la compagnie. Euromer a été condamnée à rembourser les 380 € à monsieur G. et à lui verser 150 € de dommages et intérêts.