Volet bloqué

Publié le : 30/11/2010 

Désirant équiper sa maison d’un volet roulant électrique, Mme L., d’Ille-et-­Vilaine, s’adresse à l’entreprise Menuiseries Fermetures Confort (MFC) Tryba de Chartres-de-Bretagne (35). À peine posé, le moteur du volet s’avère défectueux. L’entreprise promet de le remplacer mais tarde à honorer son engagement. Mme L. fait appel à un autre artisan et contacte l’UFC-Que Choisir de Rennes. L’association locale lui conseille, par déclaration au greffe du tribunal, de demander le remboursement de la réparation et de divers frais consécutifs aux ­démarches qu’elle a dû engager (courriers recommandés, déplacements et pertes de salaire suite à des absences au travail). En outre, elle demande 150 € à titre de ­dédommagement. Devant le juge, la société reconnaît sa défaillance et veut bien prendre en charge le montant de la réparation mais réfute le remboursement des autres frais. La plaignante ayant dû s’absenter deux demi-journées de son travail pour être présente aux audiences et se déplacer quatre fois, le juge a condamné l’entreprise Menuiseries Fermetures Confort Tryba à 324,28 € pour le remplacement du moteur, et 180 € pour les préjudices supportés.