Pourquoi le prix du diesel a-t-il flambé en 2008 ? Parce que les pétroliers rationnent les capacités de raffinage !

Pourquoi le prix du diesel a-t-il flambé en 2008 ?

Parce que les pétroliers rationnent les capacités de raffinage !

Publié le : 14/10/2008 

L'étude de l'UFC-Que Choisir montre que la flambée du prix du diesel a été largement soutenue par la forte croissance de la marge de raffinage et que cette dernière augmente à cause du manque d'investissement des groupes pétroliers dans les capacités de raffinage en Europe.

Depuis un an, le prix du diesel a connu une inflation historique (+ 15 %) qui est nettement plus marquée que celle de l'essence (+ 8 %). Cette différence d'évolution provient uniquement de la marge de raffinage qui vient rémunérer toute l'activité du raffineur et qui ne dépend pas du prix du baril de brut.

En effet, pour le diesel, cette marge était de 13 centimes au litre en septembre, contre 6 centimes en 2007 et 2 centimes entre 2000 et 2004. De son coté, la marge de raffinage sur l'essence est restée stable aux environs de 2 centimes au litre.

Depuis un an, 41 % de l'augmentation du prix du diesel provient de la marge de raffinage, qui a donc un impact presque aussi important que celui du cours du baril de brut.

Notre étude démontre que la hausse de cette marge est corrélée à la tension quantitative qui existe sur le marché européen du raffinage. Il existe en effet un déficit croissant de capacité de raffinage sur le segment du distillat moyen qui regroupe le diesel, le fioul et le carburant aérien. Les raffineries tournent à pleine capacité et notre dépendance envers l'importation s'aggrave ce qui fait croitre la marge.

En investissant trop peu dans le raffinage, les groupes pétroliers ont donc crée de fait un rationnement du marché qui a fait monter leur profit et qui induit une flambée du prix payé par les consommateurs.

Notre étude prévisionnelle sur cinq ans montre que la situation va s'aggraver puisque les dites capacités n'augmenteront que de 1 % alors que la demande européenne en distillat moyen devrait croitre de 8 % selon l'Agence internationale de l'énergie.

Pour l'UFC-Que Choisir ce rationnement des capacités est un scandale et les groupes pétroliers doivent prendre l'engagement d'investir dans le raffinage. Faute d'engagement crédible, la Commission européenne devra alors envisager de rendre contraignantes ces augmentations.

Enfin, l'UFC-Que Choisir propose une politique de gestion européenne des stocks des produits pétroliers qui permette de réguler les excès du marché du raffinage. Les autorités communautaires constitueraient des stocks de produit raffinés et, lorsque le marché est très tendu et que le prix flambe, elles écouleraient des stocks sur le marché pour faire baisser la marge.

Ce mécanisme avait été proposé par la Commission européenne en 2002 puis rejeté par le Parlement européen. Au vu de ces constats, nous avons demandé à la ministre de l'Economie que la Présidence française de l'Union européenne remette la politique des stocks à l'agenda européen.

N.B. : Retrouvez l'Etude qui démontre que les pétroliers rationnent les capacités de raffinage et ont fait flamber le prix du diesel en 2008 en cliquant ici !.