Antibiotique dangereux L’Apurone retiré du marché

Antibiotique dangereux

L’Apurone retiré du marché

Publié le : 20/04/2019 

Jugé plus dangereux qu’utile, l’antibiotique Apurone, utilisé dans des cas d’infection urinaire, ne sera plus commercialisé. Le retrait de ce produit doit attirer l’attention des consommateurs sur les médicaments apparentés dont les effets indésirables peuvent être invalidants et potentiellement irréversibles.

 

Depuis le 15 avril 2019, les laboratoires Gerda procèdent au rappel en pharmacie des lots de leur médicament, l’Apurone (fluméquine). Cet antibiotique (quinolone), autorisé jusque-là dans les infections urinaires, est désormais jugé plus dangereux qu’utile par les autorités de santé. La décision couvait. Il y a quelques mois, l’Agence européenne du médicament avait réévalué la balance bénéfices/risques de ce genre de médicaments. Cette révision de copie s’était conclue par une note éliminatoire pour l’Apurone. Déjà affligée depuis 2016 d’un service médical « insuffisant » et privée de remboursement, la spécialité va donc finalement disparaître complètement des rayons.

Cette décision s’accompagne de mises en garde et de restrictions d’usage pour d’autres antibiotiques qui restent sur le marché. Apparentés à l’Apurone, il s’agit des fluoroquinolones telles que la ciprofloxacine (Ciflox) ou la lévofloxacine (Tavanic) (1). Dans une lettre du 10 avril, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avertit les médecins prescripteurs qu’ils ne doivent plus prescrire les molécules pour des infections sans gravité particulière ni même de sévérité légère à modérée (2). Ainsi les personnes souffrant d’une infection urinaire non compliquée, d’exacerbation d’une bronchite chronique ou d’une sinusite bactérienne aiguë ne devraient plus être traitées avec ces médicaments. En résumé, les fluoroquinolones deviennent réservées aux cas où on ne peut pas faire autrement.

Effets indésirables parfois irréversibles

Que Choisir avait déjà émis des conseils en ce sens en s’appuyant sur les recommandations nord-américaines. Désormais, l’information est officielle en France. C’est important car ces molécules peuvent avoir des effets indésirables très lourds. Affectant le système musculosquelettique (les tendons en particulier) et le système nerveux, ils peuvent provoquer des dommages qui sont reconnus comme graves, handicapants, et qui peuvent être irréversibles et durables (plusieurs mois ou années). Ces notions n’apparaissent malheureusement pas encore dans l’information donnée directement aux consommateurs et usagers de soins. Au contraire, on peut lire dans des notices françaises de la lévofloxacine, à la rubrique « effets indésirables », que « ces effets sont normalement légers ou modérés et disparaissent souvent en peu de temps ». Aux États-Unis, en revanche, la tonalité est tout autre et plus réaliste (3). Depuis 2016, une section spéciale de la notice est consacrée aux avertissements sur les « Effets indésirables graves, potentiellement irréversibles et invalidants ».

 

(1) Les autres molécules concernées sont : loméfloxacine, moxifloxacine, norfloxacine, ofloxacine.
(2) Antibiotiques de la famille des quinolones et fluoroquinolones administrés par voie systémique ou inhalée - Lettre aux professionnels de santé, ANSM, 10/04/2019.
(3) FDA updates warning for fluoroquinolone antibiotics, 26/06/2016.

Perrine Vennetier