Apple HomePod Mini Prise en main

Apple HomePod Mini

Prise en main

Publié le : 23/01/2022 

Il y a un peu plus d’un an, Apple créait la surprise en lançant une petite enceinte intelligente à moins de 100 €. Baptisée HomePod Mini, elle se connecte à votre réseau wi-fi pour écouter de la musique, piloter vos équipements connectés et répondre à vos questions avec l’assistant vocal Siri. Elle sert aussi de kit mains libres et permet de communiquer avec les membres du foyer. Mais toutes ces fonctions ne sont pas sans contraintes. Premières impressions avant notre test en laboratoire.

 

Image

Un format et un tarif atypiques

En 2018, Apple lançait sa première enceinte connectée, baptisée HomePod. Le fabricant a récemment annoncé qu’il en stoppait la production pour se concentrer sur son petit modèle lancé il y a un peu plus d’un an : le HomePod Mini. 8,4 cm de haut, à peine plus en largeur… Cette petite boule affiche un look aussi épuré que son prix, 99 €. Chez Apple, rares sont les produits vendus à prix abordable !

Le HomePod Mini est coiffé d’un pavé tactile pour régler le volume, changer de piste et déclencher l’assistant vocal Siri. C’est tout... Pas de bouton on/off, pas de bouton pour couper le micro : l’ergonomie de cette enceinte est un peu déconcertante. Précisons qu’il s’agit d’un produit de l’écosystème Apple, voué à être utilisé avec un iPhone, un iPad ou même un Mac. Mais pas avec un smartphone sous Android, ni un PC sous Windows. Le HomePod Mini repose en effet exclusivement sur le protocole de communication sans fil d’Apple Airplay 2. Impossible, par exemple, de s’y connecter simplement en Bluetooth, à l’instar d’une enceinte Bluetooth classique.

Image
La surface tactile rétroéclairée d'un HomePod Mini.

Une configuration simplissime, des usages multiples

Pour configurer le HomePod Mini, il suffit de le brancher au secteur et d’approcher son iPhone. L’enceinte est instantanément détectée, la connexion au compte Apple de l’utilisateur prend quelques secondes. Ensuite, le HomePod Mini est visible dans l’application domotique d’Apple, appelée Maison. C’est depuis cette interface que vous autoriserez d’autres personnes du foyer à l’utiliser et piloterez tous les réglages.

Plus qu’une enceinte, le HomePod Mini est un mini-cerveau domestique. Bien sûr, vous pourrez écouter de la musique, la radio, des podcasts. Vous pourrez aussi amplifier le son de votre série en la couplant à une Apple TV, répondre au téléphone, piloter vos éclairages ou votre chauffage connectés. Et surtout, vous pourrez faire tout ça par la voix, en vous adressant à l’assistant vocal Siri. L’expérience est assez surprenante : au cours de nos essais, Siri a toujours entendu et compris parfaitement nos requêtes, même à plusieurs mètres de distance. Un bon point.

Image
Lors de la configuration, le HomePod Mini est détecté instantanément. Il apparaît ensuite parmi les autres objets connectés dans l’application Maison.

Écouter de la musique, des podcasts

Le HomePod Mini peut jouer n’importe quel contenu audio de votre iPhone : il suffit de lui envoyer via AirPlay en touchant l’icône dédiée sur votre téléphone. Vous pouvez aussi simplement passer l’iPhone au-dessus de l’enceinte pour que le son bascule (inversement, vous pourrez récupérer le son sur votre téléphone en repassant au-dessus).

Image
Avec Airplay, on peut basculer le son de n’importe quel contenu visionné sur son iPhone (ici, une vidéo YouTube). Passer simplement l’iPhone au-dessus du HomePod permet de basculer le son de l’enceinte au smartphone et inversement.

En revanche, tous les services ne sont pas intégrés nativement à l’écosystème ; autrement dit il n’est pas possible de piloter l’enceinte via Siri avec tous les services tiers. Aucun problème si vous êtes abonné à Deezer, Amazon Music, Pandora ou TuneIn. Le HomePod comprendra les requêtes comme « Dis Siri, joue le dernier album d’Orelsan sur Deezer » ou « Dis Siri, lance le dernier épisode du podcast Les Pieds sur Terre ». Mais c’est encore impossible si vous utilisez Spotify, qui fait figure de grand absent.

On laissera à nos experts le soin de mesurer et de juger la qualité sonore de l’appareil. Mais quel que soit le style musical, le son apparaît équilibré et ne sature jamais : Apple a préféré limiter le volume maximal plutôt que de dégrader l’expérience de l’utilisateur. Nous avons été agréablement surpris par la clarté des voix quand on écoute la radio et des podcasts. Sachez qu’il est aussi possible d’utiliser deux HomePod Mini et de les configurer en stéréo afin de profiter d’une meilleure qualité sonore pour les films ou les séries.

Éteindre la lumière, baisser le chauffage

Le HomePod est par ailleurs capable d’exécuter les commandes de tous les appareils connectés compatibles avec Homekit, le protocole de communication domotique d’Apple. Ampoules, têtes de radiateur, prises intelligentes… Il suffit d’ajouter vos accessoires à l’application Maison pour confier à Siri votre système domotique. Là aussi, l’assistant est d’une efficacité incontestable. « Dis Siri, éteins la lumière du salon ». « Dis Siri, baisse la lumière de la cuisine de 50 % ». ça marche, et on se surprend à s’habituer à cette assistance vocale pratique quand on arrive chez soi les bras chargés, par exemple. L’appli Maison permet aussi de créer des automatisations, c’est-à-dire des scénarios dans lesquels l’utilisateur choisit par exemple d’allumer France Inter à 7 h 25 en semaine ou d’éteindre les lumières quand il part de chez lui.

Fonction interphone et kit mains libres

Si plusieurs HomePod Mini sont installés au domicile, vous pourrez jouer le même contenu sur toutes les enceintes, ou bien écouter des contenus différents. Lors de notre prise en main, plusieurs bugs sont toutefois apparus. Par exemple, l’un des HomePod qui joue automatiquement la musique de la bibliothèque de l’appli Musique alors qu’on lui avait demandé de dupliquer la radio déjà lancée sur le HomePod du bureau… On a parfois l’impression que ces HomePod font un peu ce qu’ils veulent, et c’est assez désagréable.

Il est par ailleurs possible d’envoyer des messages vocaux sur chacun des HomePod du foyer, ou sur certains d’entre eux, via la fonction interphone. Depuis un HomePod, ou depuis n’importe quel appareil iOS (sauf un Mac), ou bien depuis l’application Maison, vous pouvez par exemple demander « Dis Siri, demande à tout le monde si le chien a eu à manger » ou bien « Dis Siri, dis à la chambre de Paul que le film va commencer ». Le destinataire entend immédiatement votre voix dans son HomePod.

Enfin, le HomePod permet de tenir une conversation en kit mains libres. Vous pouvez utiliser Siri pour passer un appel, ou décrocher un appel entrant. Nos essais se sont révélés un peu chaotiques, notamment pour lancer un appel. À la requête « Dis Siri, appelle Sarah », Siri n’a su répondre que par la négative, arguant d’un problème de connexion (« Vérifiez que l’iPhone et ce HomePod sont sur le même réseau wi-fi », ce qui était le cas). En revanche, en décrochant un appel, la conversation s’est montrée fluide et de bonne qualité audio.

Image
Difficile de bien comprendre comment contrôler les contenus quand plusieurs HomePod sont installés.

Notre avis

Le Homepod Mini s’avère une petite enceinte intelligente efficace et ludique. Son prix correct (99 €) permet même d’envisager une utilisation basique, simplement pour la musique, la radio, les podcasts, sans forcément exploiter les fonctions liées à la domotique. Reste à voir ce que donnera sa qualité sonore par rapport aux autres enceintes sans fil. Réponse dans notre test, qui sera publié d’ici quelques jours.

Camille Gruhier