Canapés

L’embrasement

Publié le : 14/01/2011 

Lors de notre test sur l’inflammabilité des canapés publié l’automne dernier, les résultats obtenus ont été consternants. La résistance au feu de douze des treize canapés testés s’est avérée désastreuse, pouvant provoquer des incendies mortels. Les images tournées pendant ce test parlent d’elles-mêmes.

 

Ikea Klippan

Fly Along

Conforama Lupo

Maison du monde Chesterfield

Atlas Charly

Ikea Ektorp Svanby

Conforama Magellan

But Alvina

Carrefour Deplimousse

Conforama Clap

Fly Daylight

La Redoute Cayman

Atlas Galla

 

Le protocole de notre test

Test de la cigarette

Plusieurs cigarettes sont allumées et placées à des points critiques du canapé, aux jonctions assise/dossier, ­assise/accoudoir et entre les ­assises. L’essai est réussi quand il n’y a ni combustion progressive ni apparition d’une flamme.

 

Test de l’allumette

 

Un brûleur normalisé, produisant une flamme équivalente à celle d’une allumette, est appliqué 15 secondes à la jonction assise/dossier.

S’il y a allumage par combustion ­progressive, les ­fumées doivent s’estomper en moins d’une heure. S’il y a inflammation, les flammes doivent cesser 2 minutes après le retrait du brûleur.

 

Test de la bûchette

Cet essai simule un élément enflammé qui se dépose sur le canapé, ce peut être du papier, du tissu, du bois de la cheminée. Un minibûcher de bois de 4 x 4 cm est posé sur le canapé et enflammé à l’allumette. Si la combustion du canapé est progressive, la surface détruite doit être limitée à 10 cm autour du bûcher. S’il y a flamme, elle doit s’éteindre en moins de 10 minutes. Cet essai est effectué sur les canapés qui ont réussi les deux tests précédents. Seul le Klippan (Ikea) l’a donc subi.

 

Embrasement

Le laboratoire procède à l’extinction du feu quand le risque d’embrasement généralisé paraît imminent.

 

Analyse des gaz des fumées

Elle a été réalisée pendant le test de l’allumette sur 3 canapés choisis pour la diversité de leurs compositions chimiques, très représentative du marché (revêtement coton pour le Chesterfield, fibre synthétique pour le Cayman, fibre synthétique chlorée, c’est-à-dire PVC, pour le Daylight). Les gaz sont évacués par une hotte d’extraction située au plafond de l’enceinte de test et analysés en continu par un spectromètre infrarouge spécifique.

 

Pour consulter notre test, cliquez ici.