Complémentaire santé

Emploi perdu, mutuelle conservée

Publié le : 21/05/2009 

Avec la crise, de nombreux salariés risquent de se retrouver au chômage et de perdre les avantages sociaux liés à leur entreprise. Syndicats et patronat se sont mis d'accord pour prolonger le bénéfice de la complémentaire santé jusqu'à 9 mois.

 

Image

À partir de juillet prochain, un salarié qui bascule dans le chômage devrait, au moins pour quelques mois, pouvoir conserver le bénéfice d'une couverture santé à un prix correct. Les partenaires sociaux, syndicats et patronat, se sont entendus en début de semaine sur un texte prolongeant le bénéfice de la complémentaire santé d'entreprise, et ce au-delà du contrat de travail. L'ex-salarié continuera à payer sa part après son licenciement, l'entreprise ayant à sa charge de négocier la cotisation globale avec l'assureur ou la mutuelle.

Les syndicats, plutôt favorables au dispositif proposé, doivent encore le faire approuver en interne. Concrètement, s'il entre en application, il faudra satisfaire à quelques conditions pour en bénéficier. En premier lieu, si l'accord vaut pour l'ensemble des salariés, CDD compris, avoir travaillé au minimum 1 mois dans l'entreprise sera nécessaire. Dans ce cas, la durée de protection supplémentaire sera de 1 mois. Pour une ancienneté plus importante, le temps pendant lequel la mutuelle sera valable sera égal à la durée du contrat de travail, dans la limite de 9 mois.

Un tel accord devrait permettre, pour les personnes concernées, d'adoucir la transition vers une complémentaire santé individuelle, toujours beaucoup plus coûteuse. Les personnes en fin de carrière en savent quelque chose : la retraite est souvent douloureuse de ce point de vue, car les contrats sont nettement plus chers, et les besoins plus importants. Mais ce point-là, pourtant en discussion depuis longtemps, n'est pas réglé. Sans compter que de nombreuses entreprises ne proposent pas de couverture complémentaire : la plupart des salariés sont donc contraints de s'assurer de leur côté.

Anne-Sophie Stamane